Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Fausse alerte au colis suspect dans un train Paris-Toulouse : 880 passagers évacués à la Souterraine

samedi 27 octobre 2018 à 19:30 Par Simon De Faucompret, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin, France Bleu et France Bleu Occitanie

À cause d'une alerte au colis suspect ce samedi 27 octobre dans un train Intercités entre Paris et Toulouse, 880 passagers ont été évacués en gare de la Souterraine vers 17h30. L'opération de déminage n'a pas été nécessaire : la propriétaire de la valise s'est finalement manifestée.

880 personnes ont dû être prises en charge à la gare de la Souterraine, après une alerte au colis suspect dans leur train.
880 personnes ont dû être prises en charge à la gare de la Souterraine, après une alerte au colis suspect dans leur train. © Radio France - Olivier Estran

La Souterraine, France

Fausse alerte, mais vraie agitation : une alerte au colis suspect a été donnée à 17h15, ce samedi 27 octobre 2018 : une valise abandonnée dans un train Intercités Paris-Toulouse n'a pas trouvé propriétaire, malgré plusieurs appels de la SNCF. Il a donc fallu évacuer les wagons dans la gare la plus proche : celle de la Souterraine.

880 passagers évacués puis hébergés

Quelques minutes plus tard, le train a été entièrement vidé : pas moins de 880 passagers sont sortis du train et ont dû être pris en charge en gare de la Souterraine.

À la gare de la Souterraine, l'alerte a été communiquée aux passants via les écrans d'information. - Radio France
À la gare de la Souterraine, l'alerte a été communiquée aux passants via les écrans d'information. © Radio France - Marie Broquerie

Ces personnes ont ensuite été dirigées vers le centre culturel Yves Furet, à quelques centaines de mètres de là. Elles y ont attendu plusieurs heures en présence du maire de la commune, Jean-François Muguay, des pompiers et des gendarmes. De l'eau, des boissons chaudes et des couvertures de survie ont été mises à leur disposition pour les faire patienter.

Les centaines de personnes ont marché dans le froid entre la gare et le centre Yves Furet : une couverture isolante n'était pas de trop. - Radio France
Les centaines de personnes ont marché dans le froid entre la gare et le centre Yves Furet : une couverture isolante n'était pas de trop. © Radio France - Marie Broquerie

Fausse alerte

C'est deux heures et demi après l'évacuation, vers 19h40, qu'une passagère du train a reconnu sa valise sur une photo de la gendarmerie. L'équipe de démineurs partie en hélicoptère de la Rochelle vers 19h15 a donc fait demi-tour, toute suspicion étant écartée.

Les centaines de passagers ont été raccompagnés à leur train sur les coups de 20h. C'est finalement une demi-heure plus tard que le train a pu repartir, avec en tout trois heures de retard environ. Des plateaux-repas ont été commandés pour la SNCF pour la suite du voyage.