Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Collège Marcelle-Pardé de Dijon (Côte-d'Or): la mère de la jeune victime reçue au rectorat ce vendredi

vendredi 25 novembre 2016 à 19:58 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Un élève de 6e, interne au collège Marcelle-Pardé, a été victime d'un bizutage qui a mal tourné dans la nuit du 15 au 16 avril 2016 dans une chambre de "grands". Une semaine après, sa mère, a été reçue à sa demande au rectorat.

La mère de l'élève agressée a été reçue à sa demande par l'inspectrice d'académie
La mère de l'élève agressée a été reçue à sa demande par l'inspectrice d'académie © Radio France - Thomas Nougaillon

21000 Dijon, France

Les faits remontent à la semaine dernière, dans la nuit de jeudi à vendredi, un élève de 11 ans en 6e au collège Marcelle-Pardé de Dijon aurait été victime d'un bizutage qui a mal tourné dans une chambre de l'internat. C'est un autre élève, en 6e lui aussi, qui aurait joué les rabatteurs pour le conduire à l'étage des "grands". Là deux élèves, de 4e et 3e, l'auraient bloqués pendant qu'un troisième garçon baissait son pantalon pour tenter de lui donner des coups sur la tête avec son sexe. Depuis ces faits avoués le lendemain par les agresseurs, des élèves de la classe sportive hand-ball, le collège est en émoi. La mère a déposé une plainte en gendarmerie. Et ce vendredi 25 novembre, elle était reçue par l'inspectrice d'académie.

Michelle Jacquinot, proviseure vie scolaire au rectorat de Dijon - Radio France
Michelle Jacquinot, proviseure vie scolaire au rectorat de Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

Le rectorat travaille sur "un projet d'internat" au collège Marcelle-Pardé avec un pédopsychiatre.

"Il va nous aider à réfléchir sur la problématique du bizutage, du harcèlement (...) pour les élèves qui sont à l'internat" - Michelle Jacquinot, proviseure de vie scolaire au rectorat

Michelle Jacquinot au sujet du projet éducatif qui va être mis en place au collège

La mère et l'équipe éducative envisagent t-elles de retirer la petite victime du collège?

"Alors là très clairement l'élève est solarisé à Pardé et doit rester au collège Pardé (...) il est hors de question que nous puissions imaginer que ce jeune élève ne reste pas dans l'établissement scolaire" - Michelle Jacquinot, proviseure de vie scolaire au rectorat

Michelle Jacquinot au sujet du devenir de l'élève: il va rester dans l'établissement

→ Lire aussi - Dijon : un collégien victime d'une agression sexuelle

Quelles sanctions maintenant?

Dans quelques jours place aux sanctions. Des sanctions administratives tout d'abord avec à l'intérieur de l'établissement des conseils de disciplines qui vont avoir lieu début décembre. Tandis que des sanctions pénales pourraient suivre. Le parquet de Dijon a diligenté une enquête, confiée à la sûreté départementale. Les enquêteurs doivent entendre les ados mis en cause pour déterminer si ce genre d'agissements est fréquent au collège Marcelle Pardé. Notez que la qualification d'agression sexuelle n'a pas été retenue, on travaille en fait sur un "acte humiliant ou dégradant en milieu solaire", pour ce bizutage les agresseurs encourent en théorie 6 mois d'emprisonnement et 7500 € d'amende.

Le collège Marcelle-Pardé - Radio France
Le collège Marcelle-Pardé © Radio France - Thomas Nougaillon