Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Collégienne brulée à Annecy : la grève des avocats entraîne le report du procès

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le procès d’une adolescente accusée d'avoir, en mai 2017, aspergé de liquide inflammable et grièvement brûlé une collégienne dans un établissement d’Annecy-Seynod en Haute-Savoie est reporté en raison de la grève des avocats. Il devait débuter ce lundi devant le tribunal pénal pour enfants d'Annecy.

Le procès d’une adolescente accusée d'avoir, en 2017, aspergé de liquide inflammable et grièvement brûlé une collégienne dans un établissement d’Annecy a été reporté en raison de la grève des avocats.
Le procès d’une adolescente accusée d'avoir, en 2017, aspergé de liquide inflammable et grièvement brûlé une collégienne dans un établissement d’Annecy a été reporté en raison de la grève des avocats. © Radio France - Richard Vivion

La grève des avocats opposés à la réforme des retraites continue de perturber le fonctionnement du tribunal d’Annecy. Ce lundi matin, le procès d’une adolescente accusée d’avoir, en mai 2017 dans un collège de l’agglomération annécienne, grièvement brûlé une autre jeune fille a dû être renvoyé à une date ultérieure. L’auteure présumée est poursuivie pour violence avec usage ou menace d’une arme et mutilation ou infirmité permanente. Ce procès prévu sur deux journées devait se tenir devant le tribunal pénal pour enfant. 

Les faits se sont déroulés dans le collège du Semnoz à Annecy-Seynod le 24 mai 2017. Agée de 15 ans à l’époque des faits, l’agresseuse présumée a aspergé d’alcool à brûler une autre élève et allumé le feu.  La victime, une jeune fille de 14 ans, a été grièvement brûlée au visage et au dos. Ce drame se serait déroulé sur fond de harcèlement ont affirmé les parents de l’auteure de ce geste fou. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu