Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Collision à Laneuveville-devant-Nancy : le chauffeur du camion se serait engagé sur le passage à niveau

vendredi 26 octobre 2018 à 13:00 Par Mélanie Juvé, France Bleu Sud Lorraine

D'après les premiers éléments de l'enquête, le chauffeur du poids lourd percuté par un TER jeudi soir à Laneuveville-devant-Nancy se serait engagé sur le passage à niveau alors que les barrières étaient en train de baisser.

Violent accident ce jeudi en début de soirée à Laneuveville-devant-Nancy. Image d'illustration.
Violent accident ce jeudi en début de soirée à Laneuveville-devant-Nancy. Image d'illustration. © Radio France - Maxppp

Laneuveville-devant-Nancy, France

Les circonstances de l'accident s’éclaircissent après une collision jeudi soir entre un poids lourd et un TER à un passage à niveau à Laneuveville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Aucun passager du train n'a été touché, mais le chauffeur du camion a été grièvement blessé. Son pronostic vital n'est cependant pas engagé indique le parquet de Nancy. 

Barrières rabattues au moment du choc

D'après les premiers éléments de l'enquête, le poids lourd serait resté bloqué sous une barrière rabattue entre la cabine et la remorque détaille le parquet de Nancy. Le chauffeur se serait donc engagé sur la voie de chemin de fer, ce malgré l'abaissement des barrières et le déclenchement des signaux sonores et visuels. 

Les enquêteurs ont testé les barrières dans la nuit de jeudi à vendredi et ont conclu a un fonctionnement normal. Le conducteur du train également été soumis à un dépistage d'alcoolémie qui s'est avéré négatif.

Le parquet de Nancy a ouvert une procédure du chef de blessures involontaires ayant entraîné une ITT supérieure à 3 mois. L'enquête a été confiée à la sûreté départementale.