Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Accident train - camion à Sablé : le chauffeur du poids lourd condamné

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu Mayenne

Le chauffeur du poids lourd, qui avait fait déraillé un train de marchandise à Sablé-sur-Sarthe en juillet 2018, était jugé devant le tribunal correctionnel du Mans ce mardi pour mise en danger de la vie d'autrui. Il est condamné à 6 mois de prison avec sursis et 1 000 € d'amende.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Nicolas Parent

Un camion percuté sur un passage à niveau par un train de marchandise qui déraille et qui défoncent tous deux une maison.  L'accident n'avait heureusement pas fait de blessé mais grand bruit. C'était en 2018 du côté de Sablé-sur-Sarthe, au lieu dit Les Bosses. Il avait fallu deux jours et une grue pour dégager le poids lourd, la locomotive et les 12 wagons.  2 ans après, le chauffeur était jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel du Mans pour mise en danger de la vie d'autrui.  

Le train déraille

Le 9 juillet 2018, il est environ 11h lorsque ce train de marchandises vide roule sur l'unique voie ferrée dédiée au fret en direction de Château-Gontier. Lentement, il commence à traverser le chemin communal. A cet endroit, pas de signal lumineux, pas de barrière. Un simple panneau "stop". Les usagers de la route sont censés s'arrêter pour regarder si un train arrive. Ce que ne fait pas, manifestement, le chauffeur du camion de 38 tonnes transportant des boites de conserve vides. La locomotive le percute alors par l'arrière. Le poids lourd et sa remorque sont projetés contre la maison de l'ancien garde barrière. La locomotive et deux des douze wagons sortent des rails. Cet accident avait mobilisé d'importants secours : une trentaine de pompiers, quatre patrouilles de gendarmes et une grue. Les dégâts avaient aussi été importants. La voie de chemin de fer et la route sont fortement endommagées. La maison, défoncée par le train et le camion, a été inhabitable pendant un an.

"La faute à pas de chance"

"C'est la faute à pas de chance" a expliqué à la barre le chauffeur mayennais. Mais les faits sont caractérisés estime la procureur, le chauffeur a commis "une double erreur" explique-t-elle en prenant une route qui était interdite aux camions de sa catégorie et ensuite en ne respectant pas le stop du passage à niveau. L'analyse de la "boite noire" du camion a d'ailleurs confirmé ces deux points. Il s'avère que le camion n'a pas marqué d'arrêt et roulait à 15 km/h sur le passage à niveau. Il est condamné à 6 mois de prison avec sursis et 1 000 € d'amende.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess