Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Colmar : 6 ans de prison pour avoir poignardé son rival amoureux, dans l'enceinte d'un lycée

mercredi 27 janvier 2016 à 17:46 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Quentin Schifferlé a été condamné à 6 ans de prison, pour avoir porté 6 coups de couteau dans le dos à son rival amoureux, Thomas. Les faits s'étaient produits le 28 janvier 2014, dans l'enceinte du lycée St André de Colmar. Quentin était poursuivi pour tentative d’assassinat.

Cour d'assises du Haut-Rhin à Colmar
Cour d'assises du Haut-Rhin à Colmar © Maxppp

Colmar, France

Il a fallu deux heures de réflexion, aux jurés de la cour d'assises de Colmar pour prononcer le verdict. Six** ans d'emprisonnement, la préméditation n'a pas été retenue.** Les faits s'étaient déroulés le 28 janvier 2014, dans l'enceinte du lycée St André de Colmar. Quentin avait asséné 6 coups de couteau dans le dos, à son rival amoureux, Thomas, il lui reprochait de lui avoir pris son ex-petite amie. Thomas a eu la vie sauve, grâce à l'intervention d'un professeur d'histoire-géographie et un élève, ils ont désarmé Quentin. Le jeune-homme qui a 20 ans aujourd'hui était poursuivi pour tentative d'assassinat. Thomas a eu le poumon perforé, mais aucun organe vital n'a été touché. L'avocat général avait requis 10 ans de réclusion. Le procès avait débuté ce lundi et s'est donc terminé ce mercredi après-midi.

Soulagement des parents de Quentin

A la lecture du verdict, les parents de Quentin sont tombés l'un et l'autre dans les bras. "C'est un soulagement ", a précisé son papa Laurent Schifferlé , "surtout ce qui est important, c'est que la préméditation n'ai pas été retenue. Quentin va pouvoir se reconstruire maintenant."