Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Colmar : le responsable d'une jardinerie condamné pour avoir facilité l'usage de cannabis

jeudi 6 septembre 2018 à 14:43 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Un responsable d'une jardinerie à Colmar a été condamné, ce jeudi, à cinq mois de prison avec sursis, pour avoir facilité l'usage de cannabis. Il donnait des conseils pour la plantation à une trentaine de clients, dont une partie s'adonnait à l'auto-consommation.

Illustration plants de cannabis
Illustration plants de cannabis © Maxppp - Jean-François Frey

Colmar, France

De la prison avec sursis pour un responsable d'une jardinerie alternative, Auxine, à Colmar. Il était poursuivi pour avoir donné des conseils pour la plantation de cannabis à une trentaine de clients, dont une partie s'adonnait à l'auto-consommation. 

Des faits commis entre juillet 2017 et avril 2018 et mis au jour par la brigade de recherche de la gendarmerie de Colmar. Le tribunal correctionnel de Colmar vient de rendre son délibéré dans cette affaire, ce jeudi matin, après l'examen des faits le 16 août dernier. 

Requalification des faits 

Il lui était reproché avec un de ses employés, d'avoir vendu aussi des lampes, du terreau et des accessoires. Le trentenaire a écopé d'une peine de cinq mois de prison avec sursis, assortie d'une mise à l'épreuve de dix ans, pour facilitation d'usage de cannabis. Une peine plus clémente que les réquisitions du procureur qui étaient de 12 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende. 

Juridiquement on aurait du obtenir la relaxe. Je sais que d'autres magasins en France ont été inquiétés . Je sais pas s'il s'agit d'une volonté politique ou si c'est pour faire les gros titres, je sais pas pourquoi cette procédure a été lancée. Bien sûr il s'agit de cannabis, mais il s'agissait de cannabiculteurs. Ils produisent pour auto-consommer, pour se passer des réseaux traditionnels de trafics criminogènes," Christian Kelhetter, le responsable de la jardinerie Auxine 

La réaction complète du responsable de la jardinerie Auxine après le délibéré

Le salarié de la jardinerie qui travaillait avec le gérant a été relaxé. Un troisième prévenu, qui sous-louait un local commercial, à l’arrière de la jardinerie, dans la zone industrielle de Colmar, a été condamné lui à trois mois de prison avec sursis et dix ans de mise à l’épreuve, pour usage et détention de cannabis. 

Le parquet de Colmar pourrait faire appel de cette décision.