Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Colmar : le curé Spitz jugé pour agressions sexuelles et détournement d'argent

jeudi 31 janvier 2019 à 20:52 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

L'ancien curé de Wintzenheim, le curé Hubert Spitz sera jugé ce vendredi par le tribunal correctionnel de Colmar. Il est poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre jeunes paroissiennes, à l'époque mineures. Il répondra aussi de détournement de fonds.

Le tribunal de grande instance de Colmar
Le tribunal de grande instance de Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

Colmar, France

Hubert Spitz, l'ancien curé de Wintzenheim est attendu à la barre vendredi matin du tribunal correctionnel de Colmar. Il est poursuivi pour agressions sexuelles sur quatre jeunes paroissiennes à l'époque mineures, dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin. Des faits qui ont eu lieu entre 2001 et 2016, à l'époque où il exerçait dans la région de Strasbourg mais aussi à Wintzenheim près de Colmar. 

Agressions sexuelles et détournement d'argent 

Il devra répondre aussi de détournement d'argent destiné à la paroisse de Wintzenheim, plus de 100.000 euros.

L'affaire a éclaté à la suite d'un signalement de Tracfin (le service du ministère des Finances contre les circuits financiers clandestins), après la détection d'importantes sommes d'argent qui transitaient sur le compte du prêtre.

Interdit de séjour en Alsace 

Depuis sa mise en examen en 2016, le prêtre avait interdiction de séjourner en Alsace. Il a dû rejoindre un monastère du sud de la France, pour ne plus avoir de contact avec ses victimes présumées, en attendant son procès.