Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Commissariat de Colmar : Alliance dénonce un manque de moyens et invite le ministre de l'Intérieur

jeudi 5 juillet 2018 à 12:21 Par Maud Czaja et Patrick Genthon, France Bleu Alsace

Il n'y a plus assez de policiers en Alsace et notamment à Colmar dénonce le syndicat Alliance Police Nationale, qui invite Gérard Collomb ministre de l'Intérieur à venir le constater par lui-même.

Il y a 117 policiers au commissariat de Colmar
Il y a 117 policiers au commissariat de Colmar © Radio France - Guillaume Chhum

117 policiers en 2018 contre 142 en 2017, c'est 30 policiers de moins sur un an à Colmar. Inacceptable selon le syndicat Alliance Police Nationale. Le maire de Colmar Gilbert Meyer a écrit au ministère de l'Intérieur. "Le commissariat de Colmar symbolise parfaitement le malaise des policiers sur tout le territoire national", indique le syndicat dans un communiqué "en 10 ans un demi-millier de policiers se sont suicidés" en France.

30 policiers de moins en un an à Colmar

Le syndicat de policiers rappelle que les besoins sont nombreux à Colmar "chef lieu de département, un million de touristes, une cour d'appel, une cour d'assises, une prison..." Alliance Police Nationale invite donc "très officiellement" Gérard Collomb ministre de l'Intérieur à venir à Colmar.

Le syndicat s'inquiète également de la situation de Strasbourg qui au 1er septembre 2018 devrait perdre une douzaine d'effectifs.