Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Colmar : une nouvelle construction pour détenus en fin de peine à la place de la prison

mercredi 10 octobre 2018 à 16:15 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Dès la fermeture de la maison d'arrêt de Colmar en 2021, une nouvelle structure pour détenus en fin de peine doit sortir de terre en 2022. C'est ce qu'a appris FO Pénitentiaire, lors d'une réunion au ministère de la justice lundi soir. Ce sera une Structure d'accompagnement vers la sortie (SAS).

La maison d'arrêt de Colmar fermera en 2021
La maison d'arrêt de Colmar fermera en 2021 © Maxppp - Dom Poirier

Colmar, France

La ville de Colmar maintiendra une activité pénitentiaire, après la fermeture de la maison d'arrêt en 2021. C'est ce qu'a appris le syndicat FO Pénitentiaire, après une réunion lundi soir au ministère de la justice. 

Dès la fermeture de l'établissement de la rue des Augustins, après la fin de construction de la prison de Lutterbach, un établissement pour détenus en fin de peine, une Structure d'accompagnement vers la sortie (SAS) doit sortir de terre en 2022. 

120 places pour des détenus en fin de peine 

Cette SAS accueillera 120 détenus en fin de peine. On ne connait pas encore le lieu exact de la construction. Le syndicat FO Pénitentiaire attend aussi une feuille de route. Colmar maintiendra donc une activité pénitentiaire, comme l'avait annoncé sur son blog, dans la matinée, le député LR Eric Straumann. 

C'est une première bataille de gagnée, dans le maintien d'une activité pénitentiaire sur Colmar," Christophe Schmitt, le responsable de FO Pénitentiaire 

Pas de réaction du maire de Colmar 

Sollicité, Gilbert Meyer, le maire de Colmar n'a pas souhaité s'exprimer sur le dossier, tant qu'il n'a pas tous les éléments. Gilbert Meyer souhaitait pourtant, depuis janvier 2017,  accueillir la nouvelle maison d'arrêt que la ministre de la justice voulait installer en Alsace. 

Une maison d'arrêt de 550 places, qui devrait finalement prendre la direction du Bas-Rhin. La Structure d'Accompagnement vers la Sortie serait donc un "lot de consolation", pour le maire de Colmar. 

Ce sera un profil d'établissement différent que celui d'une maison d'arrêt traditionnelle , avec un volet recherche de l'emploi et réinsertion," Christophe Schmitt

Christophe Schmitt le secrétaire interrégional de FO Pénitentiaire se félicite de cette annonce