Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Comme dans un épisode de la série "Shérif, fais-moi peur" : trois jeunes condamnés pour des rodéos sur la RN 12

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Trois jeunes de 21 ans ont été jugés en comparution immédiate, vendredi 7 juin, pour des rodéos sur la Nationale 12 entre Ernée et Fougères. A trois reprises, cette année, ils se sont amusés à prendre en chasse des voitures.

Illustration
Illustration © Radio France - Grégory Jullian

Ernée, France

Quand on les voit dans le box des accusés, aucun des trois n'a le profil du grand délinquant. Ils habitent chez leurs parents. Le premier travaille, il gagne le SMIC, l'autre est agent immobilier, il débute son activité, le dernier veut reprendre ses études pour devenir producteur de musique. Il y a bien deux ou trois petites peines inscrites à leur casier judiciaire mais du menu fretin. 

Course-poursuite et bagarre

"Ce que vous avez fait, ça tient du western ou du grand-guignol ou les deux à la fois" lance la présidente du tribunal. Ce qu'ils ont fait ? Des rodéos sur la Nationale 12, des automobilistes pris en chasse pour rien, freinages intempestifs et queues de poissons pour faire peur et ça se termine à chaque fois par une explosion de testostérone. 

Prison ferme pour deux des "Fangio" mayennais

Les poursuivants et les poursuivis en viennent aux mains. Bagarres, coups de poings, de pieds. "Je sais que je suis impulsif" dit l'un des "Fangio" mayennais. "On est désolé" disent ses copains. Deux de ces trois jeunes sont condamnés à 9 et 6 mois de prison ferme, sans mandat de dépôt. Le troisième écope, lui, de 6 mois avec sursis.