Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Attentat de Strasbourg : la cérémonie à la cathédrale ne fait pas l'unanimité chez les familles des victimes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Mokhtar, le frère de Kamal Naghchband, l'une des cinq victimes tuées par Cherif Chekatt, ne participera pas à la cérémonie organisée par la ville ce mercredi à la cathédrale de Strasbourg. Il aurait souhaité un lieu moins religieux.

L'endroit où Kamal Naghchbrand s'est effondré, rue des Grandes Arcades
L'endroit où Kamal Naghchbrand s'est effondré, rue des Grandes Arcades © Radio France - Olivier Vogel

Mokhtar Naghchband est le frère de Kamal Naghchband, l'un des cinq hommes tués dans l'attentat de Strasbourg, le 11 décembre 2018. Ce garagiste de 44 ans a été abattu rue des Grandes Arcades par Cherif Chekatt, alors qu'il venait visiter le marché de Noël avec ses enfants. Aujourd'hui, Mokhtar Naghchband ne se sent pas en phase avec la manière dont les commémorations sont organisées.

Il l'a expliqué à chacune des réunions organisées par la ville de Strasbourg à destination des victimes et de leurs familles : la cathédrale n'est pas, selon lui, le meilleur endroit pour cette commémoration. "La cathédrale, ça reste un lieu religieux", explique Mokhtar Naghchband, "nous, on avait proposé un endroit neutre, ni dans une synagogue, ni dans une mosquée, ni dans une cathédrale".

Pour Roland Ries, le maire de Strasbourg, il ne s'agit pas d'une cérémonie religieuse, mais d'une commémoration "dans le monument emblématique de la ville de Strasbourg".

Un hommage suivi jusqu'en Afghanistan

Mokhtar Naghchband rappelle que sa famille a fui l'Afghanistan pour se réfugier en France, il y a 18 ans. Il explique que des membres de la famille vivent toujours en Afghanistan et qu'ils ne vont pas comprendre qu'un hommage à l'un des leurs se tienne dans une église catholique : "Pour notre famille, ça va être très compliqué de se justifier, pourquoi les Afghans de Strasbourg ont fait l'hommage à leur frère dans une église ?"

Mokhtar avait décidé d'organiser, avec le soutien d'autres familles, un hommage aux victimes de l'attentat séparé, au Zénith de Strasbourg, le même soir. L'événement, baptisé "Des larmes au sourire" a cependant été annulé ce mardi. Les organisateurs ont avancé des "contraintes techniques et financières".

Kamal Naghchband, père de famille strasbourgeois d'origine afghane, tué dans l'attentat de Strasbourg.
Kamal Naghchband, père de famille strasbourgeois d'origine afghane, tué dans l'attentat de Strasbourg. - Photo tweetée par la mosquée Eyyub Sultan de Strasbourg.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess