Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Comment fonctionne la SNSM dans les Alpes-Maritimes

-
Par , France Bleu Azur

Au lendemain de la mort de trois sauveteurs de la SNSM (Société Nationale de Sauvetage en Mer) au large des Sables-d'Olonne (Vendée), beaucoup de questions se posent sur l'absence de réglementation concernant les sorties en mer et le fonctionnement de la SNSM. Exemple dans les Alpes-Maritimes.

Gil Rochette est le patron de la vedette de la SNSM de Cagnes-sur-Mer
Gil Rochette est le patron de la vedette de la SNSM de Cagnes-sur-Mer © Radio France - maxime Bacquié

Cagnes-sur-Mer, France

Les trois sauveteurs morts en mer vendredi au large des Sables-d'Olonne ont été décorés ce samedi à titre posthume de l'ordre national de la Légion d'honneur, a indiqué Emmanuel Macron. Dans cette commune de Vendée, l'émotion reste vive et les hommages se multiplient

Vendredi, ces trois sauveteurs de la SNSM âgés de 28, 51 et 55 ans sont morts noyés alors que leur navire a chaviré, en tentant de secourir un pêcheur naufragé, sorti malgré une mer démontée, en pleine tempête Miguel. Ce samedi, le maire des Sables-d'Olonne Yannick Moreau s'étonne qu'aucune interdiction n'existe en France concernant les sorties en mer en cas de conditions climatiques défavorables

Le patron de la SNSM prend seul la décision d'intervenir ou pas

"Interdire la sortie en mer ce serait contraire à la culture des gens de mer. Ce ne serait pas réaliste. La mer c'est d'abord un espace de liberté" a déclaré Xavier de la Gorce, président de la SNSM, lors d'une conférence de presse ce samedi. "Il suffit de prendre la météo et d'entretenir son embarcation pour sortir en mer," confirme le patron de la SNSM de Cagnes-sur-Mer Gil Rochette. "Le problème c'est qu'on met en danger les sauveteurs en mer si les conditions ne sont pas réunies. Notre mission est donc de faire aussi de la prévention tout au long de l'année".

Rien n'interdit au pêcheur de sortir en mer en pleine tempête, mais rien n'oblige non plus les sauveteurs en mer d'aller le secourir. C'est le patron de chaque unité de la SNSM qui prend cette décision. "C'est une tâche lourde pour nous," confirme Gil Rochette. 

La navette orange de la SNSM - Radio France
La navette orange de la SNSM © Radio France - Maxime Bacquié

Ce drame met en lumière le travail courageux et périlleux de ces sauveteurs de la SNSM (Société Nationale du Sauvetage en Mer). Dans les Alpes Maritimes on compte six navires de la SNSM dans six ports différents à Menton, Nice, Antibes, Théoule-sur-Mer, Cannes et Cagnes-sur-Mer, pour couvrir tout le littoral. Chaque structure est indépendante et fonctionne en association. Le budget dépend des subventions des communes. 

Près de 200 sauvetages en 2018 dans les Alpes-Maritimes

La SNSM intervient sur demande du CROSS med (Centre Régional Opérationnel de Sauvetage en Mer) qui centralise les appels des pêcheurs, plaisanciers ou baigneurs en détresse et mobilise ensuite l'unité de la SNSM la plus proche. En 2018 la SNSM a effectué près de 200 sauvetages dans le département.