Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Le pourquoi du comment

Comment se protéger face à la cyber-criminalité ?

lundi 4 juin 2018 à 6:11 Par Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre

Depuis 2015, les attaques cyber-criminelles ont augmenté de 700% ! Et tout le monde est concerné, les entreprises, les Etats... Mais aussi les particuliers. Avec quelques actions simples, on peut pourtant bien se protéger.

Dans l'Yonne, une équipe de six gendarmes est chargée de lutter contre la cyber-criminalité.
Dans l'Yonne, une équipe de six gendarmes est chargée de lutter contre la cyber-criminalité. © Radio France - Benjamin Glaise

Yonne, France

La plupart d'entre nous a chez soi un ordinateur, et dans sa poche un smartphone. Si l'on connait les risques liés à la surveillance généralisée, comme le scandale de la NSA révélé en juin 2013 par Edward Snowden, ou encore à la protection des données, avec le récent scandale dit Cambridge Analytica, qui concernait Facebook, on sait moins que nos appareils personnels peuvent être la cible des pirates. Non, il n'y a pas que les entreprises, ou les Etats qui sont attaqués par les hackers.

Pourquoi les particuliers aussi sont attaqués ?

Et bien parce que nous sommes les cibles les plus faciles ! Il faut dire que chacun de nous ne se promène pas avec un informaticien spécialiste de la sécurité sous le bras. Comme nous ne sommes pas toujours attentifs, forcément, nous sommes plus simples à attaquer qu'une grande entreprise bien protégée. Ce que recherchent les cyber-criminels, ce sont avant tout des données à exploiter : informations bancaires, accès à nos contacts, à nos contenus multimédia... Ou même à nos documents de travail : nous sommes nombreux à conserver sur nos ordinateurs personnels, des infos professionnelles, qui utilisées à mauvais escient peuvent nuire à notre activité.

Comment protéger son ordinateur ?

Déjà, il faut penser à sauvegarder ses données, c'est indispensable ! Soit sur un disque dur externe, soit de façon dématérialisée, sur ce que l'on appelle un "cloud" (iCloud, Google Drive...). Ainsi en cas de piratage de votre appareil, vous pourrez quoiqu'il arrive retrouver vos données. Ensuite, il faut faire toutes les mises à jour de tous les logiciels, notamment les antivirus. Parce qu'un logiciel non mis à jour ouvre une faille aux pirates. On estime que 80% des attaques pourraient être évitées si les mises à jour étaient faites en temps et en heure.

Et son smartphone ?

Ce n'est pas parce qu'on stocke moins de choses sur son smartphone que sur son ordinateur qu'ils n'intéressent pas les pirates. Au contraire, un smartphone contient énormément de données personnelles qui peuvent être très utiles à des personnes mal intentionnées. Pour parer à cela, il faut au maximum de se connecter à du wi-fi public, par exemple dans les gares ou dans les cafés. Toutes les infos de nos smartphones peuvent être piratées par ce biais, il vaut donc mieux privilégier le réseau mobile, autrement dit la 4G, c'est plus sécurisé. 

Ensuite, il faut penser à désactiver la géolocalisation quand elle n'est pas nécessaire, parce que certaines applications enregistrent tous nos déplacements. On peut donc connaitre toutes les habitudes d'une personne, l'endroit où elle vit, où elle travaille... , l'endroit où vous habitez. Enfin, il faut penser à le protéger très simplement des vols à la tire, en mettant un code complexe pour le déverouillage. La plupart d'entre nous utilise un code à 4 chiffres, c'est trop peu, les combinaisons possibles peuvent être rapidement essayées. Il faut donc privilégier un code à 8 chiffres, plus difficile à trouver.

Nos mots de passe, ils nous protègent ?

Oui... à condition qu'ils ne soient pas trop évidents à trouver ! "La plupart des gens ont un mot de passe courant : un nom, un prénom, une date de naissance, le nom du chien... Malheureusement ce sont des éléments qui grâce à Internet aujourd'hui sont facilement récupérables, parce que les gens ont tendance à dire beaucoup trop de choses sur les réseaux sociaux", explique le maréchal-des-logis-chef Anthony, qui fait partie des six gendarmes spécialisés dans la lutte contre la cyber-criminalité dans l'Yonne.

Il faut donc oublier tout ça, pour privilégier un mot de passe long, ce peut même être une phrase ! De préférence, il faut que ce soit une alternance de chiffres et de lettres : vous pouvez par exemple remplacer le E par le chiffre 3. Un mot de passe se change environ tous les six mois.

Enfin quand c'est possible, il faut activer la double authentification : c'est fait par Facebook, ou Google par exemple. Le principe : vous entrez votre mot de passe sur un de ces sites... mais pour vous connecter définitivement, vous devez entrer un code confidentiel, que le site en question vous envoie par SMS, et vous seul le recevez. Donc même si votre mot de passe a été piraté, impossible pour le pirate de partir à l'abordage de votre compte.

Google la double validation lorsque vous vous connectez sur un nouvel appareil. - Aucun(e)
Google la double validation lorsque vous vous connectez sur un nouvel appareil.
  - Aucun(e)
-