Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Conseils pratiques
Dossier : Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen

Incendie à l'usine Lubrizol à Rouen : comment se protéger en cas d'accident technologique ?

Anticiper pour se protéger : les mesures à observer en cas de risque majeur. Établissez votre plan personnel et préparez votre kit de survie.

Se préparer aux risques
Se préparer aux risques - www.gouvernement.fr/risques

Rouen - France

Face à un risque majeur, comme l'incendie à l'usine Lubrizol à Rouen, il est important de savoir comment réagir, quelles sont les premières précautions à prendre.

Les risques majeurs comprennent tous les incidents graves mettant en péril la vie humaine. Accident technologique ou nucléaire, tempête, inondation, avalanche, transports de produits dangereux... pour tous ces risques la démarche est la même :  connaître, anticiper, rester informé et suivre les recommandations des autorités. 

Connaître les risques locaux

Pour bien se protéger, il est d'abord nécessaire de connaître les risques liés à son environnement. Consultez et gardez tous les documents. Renseignez-vous auprès de la mairie de votre commune. Il existe un Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs, qui recense les risques de votre commune, précise les moyens de sauvegarde mis en œuvre et les réflexes que chacun doit adopter.

N'hésitez pas à télécharger et imprimer le Dossier Départemental des Risques Majeurs. Établi par le préfet de votre département, il répertorie les risques encourus dans celui-ci.
► Pour la Seine-Martime : DDRM
► Pour l'Eure : DDRM

Consultez le site gouvernemental Géorisques. Vous y trouverez les renseignements sur les risques principaux concernant votre adresse. 

Bien se préparer pour se protéger 

Pour anticiper autant que possible n'importe quel événement, préparez un plan personnel pour vous et votre famille. Le moment venu, il vous aidera à ne rien oublier. Pour cela, de nombreux documents sont à votre disposition comme celui du ministère de l'intérieur : je me protège en famille.
Les communes plus importantes ont aussi un guide qui peut vous être remis sur simple demande. 

Remplissez soigneusement ce plan, et gardez-le à portée de main. Vous devrez le mettre à jour au minimum une fois par an.

Vous devrez préparer un kit d'urgence. Il est indispensable pour pouvoir subvenir aux besoins minimums, que ce soit en cas de confinement ou d'évacuation.  

Ce kit doit comprendre : 

  • de quoi rester informé : radio à piles (et piles de rechange)
  • de quoi se signaler : sifflet et lampe torche (avec des piles de rechange), un tissu ou un panneau « SOS » de couleur vive, des gilets fluorescents (un par membre du foyer).
  • de quoi se nourrir et boire : 1 à 2 bouteilles d’eau par personne, aliments énergétiques n’ayant pas besoin d’être cuits (fruits secs, conserves…), quelques couverts, ouvre-boîte, couteau multi-fonctions. Penser aux aliments pour bébé et aux régimes alimentaires particuliers si besoin. 
  • de quoi prodiguer les premiers soins : pansements, sparadrap, paracétamol, désinfectant, antidiarrhéique, produit hydro-alcoolique pour les mains…  
  • de quoi préparer un confinement efficace : rouleaux d'adhésifs étanches, films plastiques .
  • de quoi quitter le logement tranquillement : photocopie des papiers administratifs : papiers personnels, carte d’identité, passeport, permis de conduire, carnet de santé des membres de la famille et des animaux domestiques, ordonnances, carte vitale, livret de famille, etc. . Pensez aussi au double des clés de la maison, de la voiture, et un peu d'argent liquide. 
  • de quoi garder un minimum d’hygiène et se préserver du froid : brosse à dents, serviettes, couches si besoin, vêtements chauds, couverture de survie  
  • de quoi pouvoir prétendre à une indemnisation : photocopie des contrats d’assurance des personnes et des biens exposés aux risques (multirisque habitation, automobile, responsabilité civile), appareil photo. 
  • de quoi s'occuper : jeux pour enfants et adultes (cartes, dominos…), livre, revues… 

A prendre à la dernière minute :  téléphone portable + chargeur pour rassurer les proches et communiquer avec les secours,  les médicaments spécifiques, et les papiers d'identité, chéquier, carte bleue.

Ce kit d'urgence est à mettre dans une valise ou un sac (à dos, de sport...) et à entreposer dans un endroit facilement accessible. 

Établissez une liste des numéros d’urgence avec attention. Placez-la près de votre téléphone (à votre domicile et au bureau). Vous pouvez aussi programmer ces numéros sur vos téléphones fixes et mobiles. Apprenez à vos enfants à les composer.

Apprendre pour s'informer et réagir

Alerte : en cas de danger, vous serez avertis par différents moyens : sirènes, sms ou message vocal par automate, radio locale principalement. Mais ça peut aussi être un clocher d'église, du porte-à-porte, ou tout autre moyen d'alerte mis en place par la mairie. Dès que vous entendez ce signal, mettez-vous à l'abri et écoutez la radio. 

Selon la nature de l'événement, apprenez à agir. Le site gouvernemental sur les risques  vous renseigne selon cette nature.

Les sirènes émettent en cas d’alerte un son de trois séquences de 1 minute 41 secondes espacées d’un silence. Il doit conduire au comportement suivant : « Je me mets à l’abri dans un bâtiment et j’écoute la radio ».  Les sirènes « barrage » émettent le son d’une corne de brume. Ce signal indique un risque de rupture imminent de l’ouvrage. Il doit se traduire par le comportement suivant « J’évacue et je gagne les points hauts ». Pour apprendre à reconnaître le signal national d’alerte, composez le N° vert 0 800 50 73 05.

Ecoutez les radios de Radio France (France Info, France Inter, France Bleu…). Ces radios disposent de conventions avec les services de l’Etat. En cas d’événement grave, les programmes sont interrompus pour informer sur l’événement en cours et les comportements à adopter. Pour connaître la fréquence de la radio de France Bleu la plus proche de chez vous, consultez la carte France Bleu

Apprenez à localiser les arrivées le courant, d'électricité et d'eau de votre habitation. Vous serez peut-être amené à les couper pour éviter le risque d’explosion ou de court-circuit. Certains événements, tels que les inondations ou les séismes, nécessitent également de couper l’eau. Apprenez à fermer les vannes. Enseignez à toutes les personnes de l'habitation la localisation et la fermeture de ces arrivées. 

Vous ne devez pas aller chercher vos enfants à l’école pour ne pas encombrer les voies de circulation, vous exposer et exposer vos enfants au danger inutilement. Le personnel enseignant s’occupe d’eux. Il est préparé aux situations graves avec le Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS) de l’établissement.

Vous ne devez pas téléphoner, sauf urgence vitale, pour libérer les lignes téléphoniques indispensables aux services de secours. Ne prenez pas l’ascenseur , ne fumez pas, ne restez pas dans un véhicule, ne restez pas près des fenêtres et ne les ouvrez pas, ne quittez pas votre abri sans consigne des autorités.
Le signal  de levée de l'alerte est un son continu de sirène de 30 secondes.

Choisir un endroit sûr pour s'abriter

Dans votre domicile, les lieux de mise à l’abri peuvent être différents : 

  • pour un risque de pollution (accident nucléaire, accident industriel, camion citerne…) : choisissez chez vous une pièce avec le minimum d’ouverture, si possible opposée à la source de danger et proche des sanitaires. Avant de rejoindre cette pièce, fermez les portes, les fenêtres et bouchez les aérations et les ventilations avec du ruban adhésif ou du tissu.
  • pour un risque d’inondation, choisissez un espace refuge en hauteur dans votre domicile. Si ce n'est pas possible, rendez-vous chez un voisin.  Cet espace doit être accessible de l’intérieur et de l’extérieur, pour faciliter l’intervention des secours en cas de besoin. 

Si vous êtes éloigné de votre domicile, rentrez dans le bâtiment le plus proche et suivez les consignes données par les autorités.

En cas d'évacuation, prenez votre kit de survie (voir plus haut) et rejoignez le lieu d'évacuation : 

  • en cas de séisme, éloignez-vous des bâtiments, des lignes électriques et des arbres; 
  • en cas d’inondation, mouvements de terrain ou pour certains risques technologiques (rupture de barrage…), le lieu d’évacuation peut être éloigné de votre habitation (gymnase, point haut sur la commune…). Renseignez-vous en mairie pour connaître les lieux définis ! 

Après l'événement

Vous serez averti de la fin de l'événement par un signal de sirène continu de trente secondes.
Vous ne devez regagner votre domicile qu'avec l’approbation des autorités

La mairie est chargée d'engager la procédure de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle (demande déposée en Préfecture).  

Choix de la station

France Bleu