Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Commissariat attaqué, policiers caillassés : deux nuits de violences en Essonne

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Ce week-end du 14 juillet a été émaillé de violences en Essonne. Dès samedi, plusieurs magasins de bricolages avaient donné l'alerte en signalant une vente anormalement élevée d'acide chlorhydrique (qui peut servir à fabriquer des bombes artisanales).

Image d'illustration Police
Image d'illustration Police © Maxppp - Jean-François FREY

Essonne, France

Un commissariat attaqué, des policiers caillassés et cible de tirs de mortiers : ce week-end du 14 juillet a été émaillé de violences en Essonne. Dès samedi, plusieurs magasins de bricolages avaient donné l'alerte en signalant une vente anormalement élevée d'acide chlorhydrique (qui peut servir à fabriquer des bombes artisanales). De nombreuses villes sont concernées : Vigneux, Corbeil-Essonnes, Grigny, Sainte-Geneviève-des-Bois, Etampes, Quincy-sous-Sénart, Ris-Orangis, Chilly-Mazarin, Massy ou encore les Ulis où le commissariat a été attaqué au cocktail Molotov dans la nuit de dimanche à lundi.   

Quinze personnes interpellées, dix policiers légèrement blessés   

Une vingtaine de personnes a attaqué ce commissariat ce lundi vers 2h du matin. Deux cocktails Molotov et une trentaine de pierres ont été jetés sur la façade et les véhicules garés devant. Cette même nuit, un bus a été caillassé à Massy, les policiers ont fait l'objet de caillassages et de tirs de mortiers. Même chose à Etampes, Chilly-Mazarin, Quincy-sous-Sénart ou Ris-Orangis. À chaque fois des policiers visés par des tirs de mortiers, des cocktails Molotov ou des jets de pierres. Au Tarteret à Corbeil-Essonnes : un groupe de 50 à 80 personnes a lancé des bouteilles en verre ou des parpaings en direction des forces de l'ordre. Des faits à peu près similaires ont été constatés la veille (dans la nuit de samedi à dimanche). Là encore un peu partout dans le département : Sainte-Geneviève-des-Bois, Vigneux, le quartier de la grande borne à Grigny et déjà Les Ulis, Corbeil-Essonnes et Etampes. Au total, quinze personnes ont été interpellées et dix policiers légèrement blessés.  

Alliance dénonce ces "violences généralisées"   

Pour le syndicat de police Alliance, tous ces événements démontrent que "l'Essonne est un département difficile où la violence est toujours présente". Le syndicat qui "dénonce ces violences généralisées" demande également "un renfort conséquent et pérenne". Il réclame depuis plusieurs années, le renfort de 300 policiers.