Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Compagnie de CRS à Bordeaux : "Il faut agir vite et frapper fort" selon la préfecture

-
Par , France Bleu Gironde

Pas encore de compagnie de CRS à temps plein à Bordeaux mais le dossier avance. La préfète de la Gironde, Fabienne Buccio annonce officiellement qu'une demie compagnie va prendre ses quartiers le 29 septembre prochain pour deux semaines. Les zones exactes où ils seront déployés restent à confirmer.

Une demie compagnie de CRS va prendre ses quartiers le 29 septembre 2020 à Bordeaux (en photo, des CRS pendant une manifestation en 2019 à Bordeaux)
Une demie compagnie de CRS va prendre ses quartiers le 29 septembre 2020 à Bordeaux (en photo, des CRS pendant une manifestation en 2019 à Bordeaux) © AFP - VALENTINO BELLONI

Une demie compagnie de CRS, soit entre 30 et 35 policiers spécialisés, vont prendre résidence à Bordeaux à partir du 29 septembre prochain. Les fonctionnaires resteront, au départ, deux semaines, la préfète renouvellera sa demande toute les semaines pour prolonger leur présence. 

Sentiment d'insécurité

La préfète de Gironde, Fabienne Buccio, avait fait la demande auprès du ministère de l'intérieur face à l'augmentation des faits de violence à Bordeaux. Demande coordonnée avec la municipalité, le parquet et la police. "Je crois qu'il y a des choses qui ont progressé de façon défavorable au niveau de la sécurité dans Bordeaux explique Fabienne Buccio, on ne va pas se voiler la face. On n'est pas dans une situation que connaissent d'autres villes et on ne veut surtout pas y arriver donc on a encore les moyens d'agir. Ce sentiment d'insécurité qui se développe parmi la population, il faut aussi lutter contre. Par une action volontaire forte, on peut faire évoluer favorablement ce sentiment et redonner la confiance. Pour résumer, il faut agir vite et frapper fort !" 

Une force visible, c'est indispensable

Une manière d'axer aussi sur la prévention : "Une force visible, tranquille, présente sur le terrain, qui parle avec les commerçants, que l'on voit agir, avec qui on peut parler, je trouve que c'est indispensable !" Ces CRS seront déployés essentiellement à Bordeaux mais pourront l'être également, si besoin, dans d'autres villes de la métropole. À charge du directeur départemental de la sécurité publique de dresser la carte précise des besoins à la préfecture.

Les CRS déjà présents font partie du premier escadron déployé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Quant à la demande d'une compagnie de CRS à demeure, elle reste effective mais n'a pas reçu de retour positif pour le moment. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess