Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Compagnie des fromages et RichesMonts à Coutances : la direction promet de reclasser les salariés

vendredi 1 juin 2018 à 16:09 Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Après l'annonce en comité central d'entreprise de la fermeture de l'entreprise coutançaise de la Compagnie des fromages et RichesMonts, le directeur du site Mickaël Morin explique que cette décision était "inévitable". La direction va proposer des postes de reclassement aux 86 salariés.

Le site Compagnie des fromages et Richesmonts de Coutances compte 86 salariés
Le site Compagnie des fromages et Richesmonts de Coutances compte 86 salariés © Radio France - Pierre Coquelin

Coutances, France

Mickaël Morin, confirmez-vous la fermeture progressive du site d'ici mai 2019 ?

Oui. La fermeture sera échelonnée dans le temps, avec une première partie des transferts de production et de personnel au mois de novembre ; une seconde en février ; et la troisième en mai 2019. On a estimé un nombre de postes que pourront accueillir les différents sites. Il y aura 57 créations de postes sur les 3 autres sites de la région, avec le transfert des produits. Sachant qu'avec les départs en retraite qu'il y aura sur les différents sites bas-normands (Vire, Ducey et Pacé), on mettra à disposition 95 postes sur l'ensemble des 3 usines. Ce qui couvre plus que le nombre de personnes à reclasser.

Il sera proposé à chaque salarié au moins un poste de reclassement dans les sites bas-normands

Cette fermeture était inévitable ?

Elle est inévitable. Le marché des pâtes molles est sinistré : moins 4% chaque année. Aujourd'hui, les usines sont en surcapacité et en sous-activité. C'était inéluctable. 

Il y avait eu des modernisations sur le site dernièrement pourtant...

Malgré tous les investissements faits sur Coutances, le site reste trop peu performant. c'est le plus petit site en pâte molle. Les performances sont bien en-deçà des autres usines. 

Il y aura 57 créations de postes sur les 3 autres sites bas-normands, avec le transfert des produits.

Comment s'organise le soutien des salariés ? 

Il sera proposé à chaque salarié au moins un poste de reclassement dans les sites bas-normands, sachant que la production de Coutances reste dans la région. Si ces postes ne conviennent pas, on élargira aux autres sites du groupe Savencia et Sodiaal. S'il y a encore des difficultés, on fera appel à notre antenne emploi qui sera mise en place dans le cadre de ce PSE. On va tout mettre en oeuvre pour retrouver un emploi à ces salariés pour retrouver un emploi sur Coutances ou les environs.  

Quelles sont les prochaines étapes ?

On va poursuivre la consultation des instances, avec un CCE le 15 juin à Puteaux, et un CE à Coutances le 18 juin. La situation sera affinée à ce moment là.