Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Compte Facebook piraté, chantage au film porno pour un restaurateur de Brissac

vendredi 13 avril 2018 à 5:21 Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault et France Bleu

Un restaurateur de Brissac s'est fait pirater son compte Facebook et s'est retrouvé soudainement soumis à un chantage financier : les pirates l'ont menacé de diffuser une vidéo porno où il se retrouvait mis en scène dans un montage grossier.

Facebook (illustration )
Facebook (illustration ) © Maxppp -

Hérault, France

La semaine dernière Jérome Billod Morel, chef du restaurant "Le jardin des sources à Brissac (Hérault) reçoit un curieux message sur son téléphone : un chantage à la vidéo porno. "J'ai reçu une menace sur mon Messenger, me disant de verser une somme d'argent sinon des choses seraient divulguées sur moi. Je reçois alors une vidéo où l'on voit mon visage associé à un autre corps dans des scènes sexuelles. Et ils me font chanter me demandant de payer 2500 euros en allant acheter des cartes prépayées au bureau de tabac".

Jérôme Billod Morel comprend alors qu'on lui a piraté son compte Facebook. Il découvre ainsi dans les photos de son téléphone, des clichés de lui qu'il n'a jamais pris. "J'ai compris alors comment ils avaient procédé : j'avais reçu un appel Facebook quelques jours avant auquel j'ai répondu croyant que c'était un de mes contacts, et c'est là qu'ils ont pris des photos depuis mon téléphone, des photos de moi et de mon entourage, c'est à partir de ces photos qu'ils ont pu faire un montage vidéo".

"J'ai l'impression d'avoir été cambriolé dans ma vie privée"

Le restaurateur a été très choqué : "Je n'ai pas compris sur le moment, j'ai l'impression d'avoir été comme cambriolé, cambriolé de ma vie privée et de ma vie professionnelles. Pendant plusieurs jours j'ai eu une crise de psoriasis tellement j'ai été stressé, c'est très malsain. "

Jérôme Billod Morel a porté plainte mais sans grand espoir : "y aura pas de suite car ce sont  des gens à l'étranger, Cote d'Ivoire ou Cameroun, les gendarmes vous répondent qu'il faut attendre. Moi j'ai réagi rapidement et j'ai tout bloqué. Mais il faut faire très attention. Les gendarmes m'ont dit que certains avaient payé, mais il ne faut surtout pas payer, ne surtout pas répondre. "

Facebook a présenté ses excuses, assurant que la sécurité avait été renforcée, mais Jérôme Billod Morel reste maintenant très prudent : "il faudrait demander une pièce d'identité pour ouvrir un compte Facebook"

Le restaurateur n'a pas pour autant fermé son compte Facebook, il a été tenté de le faire, mais les gendarmes l'en ont dissuadé, car d'autres pourraient l'utiliser et il n'aurait plus du tout la main.

Jérôme Billod Morel