Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Compteurs Linky : le maire du Coteau et le préfet de la Loire au tribunal administratif de Lyon

mardi 4 septembre 2018 à 18:39 Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le tribunal administratif de Lyon doit trancher ce mercredi 5 septembre 2018 sur un arrêté municipal. Il a été pris à la fin du mois de juin par le maire du Coteau pour que les compteurs Linky soient posés tout en n'étant pas imposés aux habitants. Le préfet estime que l'arrêté n'est pas légal.

Dans la Loire Enedis prévoit d'installer 420 000 compteurs Linky
Dans la Loire Enedis prévoit d'installer 420 000 compteurs Linky © Radio France - Mathilde Montagnon

Loire, France

Le tribunal administratif de Lyon doit décider ce mercredi 5 septembre 2018 si l'arrêté du maire du Coteau, près de Roanne est légal ou pas. Un peu avant l'été, à la fin du mois de juin, le maire Jean-Louis Desbenoit a pris un arrêté pour exiger que les compteurs Linky soient posés dans de bonnes conditions. Dans la Loire, Enedis prévoit d'installer 420 000 compteurs Linky et que tout le département soit équipé d'ici 2021.

À Boisset-Saint-Priest, le maire s'était positionné en juin 2017 contre les compteurs Linky. Un an plus tard, fin juin 2018, au Coteau, le maire a décidé de prendre un arrêté pour que les sous-traitants d'Enedis n'installent pas de compteurs linky dans n'importe quelle condition. Cela veut dire, par exemple, "en faisant attention aux habitants et en ne s'imposant pas chez eux", selon Jean-Louis Desbenoit. 

Le maire du Coteau veut être sûr que les habitants sont respectés lors de l'installation des compteurs Linky

"On laisse Enedis poser les compteurs mais je souhaite qu'on n'entre pas chez les gens sans leur demander l'autorisation, qu'on n'utilise pas des données informatiques sans autorisation, qu'on ne force pas le passage et qu'on fasse attention aux personnes qu'elles soient âgées ou jeunes", souligne le maire du Coteau, Jean-Louis Desbenoit.

Sauf que l'arrêté municipal n'est pas légal aux yeux de la préfecture. Le sous-préfet de Roanne, Christian Abrard, affirme que le maire du Coteau n'a aucune compétence en matière électrique et que la loi est de toute façon au-dessus d'un arrêté. Le préfet de la Loire a donc demandé au maire du Coteau de retirer son arrêté municipal. Il ne l'a pas fait, c'est donc au tribunal administratif de Lyon de trancher.