Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

INFO FRANCE BLEU - Pédophilie : un membre du club de football de Graçay-Genouilly écarté

Genouilly, Cher, France

Un secrétaire du club de football de Graçay-Genouilly Sport, dans le Cher, a été écarté de ses fonctions. Il avait été condamné l'an dernier pour des faits d'enregistrement et de détention d'images pédopornographiques.

La Fédération française de football a annoncé débloquer 10 millions d'euros supplémentaires pour soutenir le foot amateur
La Fédération française de football a annoncé débloquer 10 millions d'euros supplémentaires pour soutenir le foot amateur © Radio France - Maureen Suignard

Au club de football de Graçay-Genouilly Sport, c'est le choc. Jeudi, sur l'antenne de nos confrères de France Bleu Orléans, le président de la Ligue de football de la région Centre-Val de Loire annonçait qu'une condamnation pour pédophilie avait été trouvée sur le casier judiciaire d'un dirigeant. Selon nos informations, il s'agit d'un homme qui était membre du club de Graçay-Genouilly Sport, dans le Cher. Le président du club a reçu une lettre de la préfecture en ce sens, pour indiquer qu'il ne pouvait plus avoir de fonctions au sein de l'association sportive. 

Un homme qui n'a "jamais été seul à gérer des enfants", impliqué dans la vie du club depuis quinze ans

Selon les informations de France Bleu Berry, il s'agit d'un homme qui avait des tâches administratives et qui était, semble-t-il, très peu en contact avec les jeunes du club de football. Il n'a jamais été éducateur. "Il n'a jamais été tout seul à gérer des enfants", insiste Emmanuel Cosson, président du club.

La réaction du président du Graçay-Genouilly Sport a été immédiate. Il s'est entretenu avec la personne concernée, qui a présenté sa démission du club. Toujours selon nos informations, la condamnation pour pédophilie concerne des faits qui ne se sont pas produits au sein du club de football du Cher. Selon nos confrères de France Bleu Auxerre, l'homme contactait des jeunes filles mineures sur Internet et, à sa demande, parvenait à obtenir des photos pornographiques de ces victimes. Quatre ont été identifiées dans le Cher et dans l'Yonne.

En 2019, il a été condamné à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis, pour corruption de mineurs et enregistrement et détention d'images pornographiques de mineurs.

Pour l'instant, les parents des jeunes n'ont pas été informés, selon le président du club qui parle d'un "choc". Il parle également d'un homme volontaire, impliqué dans la vie du club depuis déjà au moins une quinzaine d'années. 

Une vingtaine de licenciés de la région écartés pour d'autres condamnations

Depuis octobre 2019, la Ligue de football en Centre-Val-de-Loire faisait office de région-test pour les contrôles dits "d'honorabilité", mis en place avec le ministère des Sports. Au total, les casiers judiciaires de plus de 3.000 présidents de clubs, trésoriers, secrétaires et éducateurs diplômés ont été passés au crible. Les premiers résultats ont donc été révélés cette semaine.

Outre le secrétaire de Graçay-Genouilly, une vingtaine d'autres licenciés ont été écartés, mais pour d'autres condamnations : grands excès de vitesse ou conduite sous alcool par exemple. Des délits "incompatibles avec les missions d'encadrement et de responsabilité au sein des clubs de football", selon Antonio Teixeira, président de la Ligue en Centre-Val-de-Loire, invité de France Bleu Orléans jeudi 6 février. L'expérimentation doit continuer l'an prochain : "on contrôlera tous les dirigeants encadrants, diplômés ou pas", explique Antonio Teixeira.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess