Faits divers – Justice

Condamnation unanime après la profanation du cimetière juif de Sarre-Union

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass lundi 16 février 2015 à 7:25

Profanation Sarre-UNion
Profanation Sarre-UNion © Radio France - Olivier Vogel

Les réactions se multiplient à la suite de la profanation du cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin. Au moins la moitié des 400 tombes ont été saccagées. Mardi, le président de la République François Hollande devrait se rendre sur place pour une cérémonie.

Plus de la moitié des tombes du cimetière juif de Sarre-Union, dans le Bas-Rhin ont été profanées. La découverte a eu lieu dimanche.

François Hollande, le président de la République

Le président de la République a annoncé ce lundi à Montry (Seine-et-Marne) qu'il se rendrait demain mardi dans le Bas-Rhin "si les conditions sont réunies" sur le plan de l'enquête, à une cérémonie.

"La France est déterminée à lutter sans relâche contre l'antisémitsime et ceux qui veulent porter atteinte à la République (…). Tout sera mis en oeuvre dans les meilleurs délais pour que les auteurs de cet acte odieux et barbare soient identifiés et punis".

 

Manuel Valls, Premier ministre

  > A LIRE: Manuel Valls: la maison des Français juifs, c'est la France

 

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur

"La République ne tolérera pas cette nouvelle blessure qui meurtrit les valeurs que tous les Français ont en partage."

Philippe Richert, président du conseil régional d'Alsace

"On a un sentiment qu'il y a eu acharnement à faire tomber ces stèles (...) Il faut des gens déterminés, ce n'est pas une personne seule, un déviant. (...) En s'en prenant à la communauté juive, on s'en prend à la communauté nationale. C'est quelque chose d'inacceptable. J'espère que les coupables de ces actes vont être rapidement démasqués." 

Profanation / Richert

 

René Gutman, grand rabbin de Strasbourg

"On s'attaquait aux vivants depuis toujours et maintenant on s'attaque aussi aux morts (...) Même un juif mort n'est pas à la merci d'une attaque."

Profanation / Gutmann

R. Gutman, le grand rabbin de Strasbourg  ****

Dominique Sopo, président de SOS Racisme

"Ces actes sont profondément destructeurs du lien social, si on ne réagit pas avec la force nécessaire et avec la clarté nécessaire."

Profanation / Sopo (long)

Pierre Lévy, délégué du Crif (conseil représentatif des institutions juives de France) en Alsace

"On assassine les morts une deuxième fois (...). Nous sommes en guerre (...) C'est un cri d'alarme que je lance parce que je crois la République et la démocratie sont réellement en danger."

8H Réaction CRIF - L'invité de France Bleu Alsace