Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Condamné à 9 mois de prison pour avoir gravement blessé un policier à la jambe

jeudi 7 juin 2018 à 17:59 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Un homme de 26 ans a été condamné ce jeudi après-midi à neuf mois de prison ferme pour avoir foncé sur un policier avec un scooter le 11 mai dernier à Saint-Brieuc. Le fonctionnaire, gravement blessé à la jambe, est en arrêt de travail jusqu’au 9 août.

Salle d'audience du palais de justice de Saint-Brieuc
Salle d'audience du palais de justice de Saint-Brieuc © Radio France - Johan Moison

Saint-Brieuc, France

Ce soir-là, le prévenu roule sans casque sur un scooter dans le secteur de la cité Warron dans les quartiers ouest de Saint-Brieuc. Il est précisément 21h20. Deux policiers de la Brigade anticriminalité (Bac) s’apprêtent à le contrôler mais plutôt que de s’arrêter le jeune homme accélère et fonce sur l’un des fonctionnaires.

J’ai été pris d’une peur panique, j’ai lâché le scooter pour m’enfuir en courant mais je n’ai pas voulu le blesser, assure le prévenu. 

A la barre, le jeune homme mime la scène avec ses mains, comme s’il lâchait le guidon. Il s’excuse en regardant le policier assis à sa droite avec une jambe plâtrée. Les médecins ont diagnostiqué une rupture du tendon d’Achille. Arrêt de travail jusqu’au 9 août. Ce sera peut-être plus long mais "le principal c’est de retrouver l’usage de ma jambe", dit le policier. "Bien sûr, il est venu volontairement sur moi avec le scooter". 

Les policiers ne sont pas des quilles de bowling, tempête le procureur en réclamant 10 mois de prison

Le prévenu s’excuse encore, son avocate redit qu’il n’a jamais voulu percuter le policier mais les 16 condamnations sur son casier judiciaire ne jouent pas en sa faveur. Le tribunal le condamne à 9 mois de prison et l'envoie directement vers la maison d'arrêt de Saint-Brieuc.