Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Condamné pour avoir laissé conduire son ami ivre

mercredi 5 mars 2014 à 10:31 Par Isabelle Lassalle, France Bleu Hérault

C'est une première judiciaire. Mardi, le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné à un an de prison, dont six mois ferme, un homme qui avait laissé son ami ivre prendre le volant. Ce dernier a ensuite été l'auteur d'un accident mortel.

Palais de justice de Montpellier
Palais de justice de Montpellier © Fotolia.com

Le tribunal a considéré l'ami du chauffard complice d'un accident mortel. Et l'a condamné à un an de prison, dont six mois ferme. Le tribunal a considéré l'ami du chauffard complice d'un accident mortel . Et l'a condamné à un an de prison, dont six mois ferme avec l'interdiction de passer le permis de conduire pendant deux ans.

Dans la nuit du 22 décembre 2012, un homme d'une trentaine d'années a tué une étudiante en pharmacie de 18 ans. Il avait pris la fuite, mais était rattrapé quelques heures plus tard. Jugé le 2 janvier, il a été condamné à six ans de prison ferme pour homicide involontaire avec conditions aggravantes : l'alcool, la vitesse, l'absence de permis et sous l'empire de stupéfiants.

Mardi, l'ami du chauffard, a été condamné pour homicide par imprudence . C'est une première judiciaire, mais la présidente Claudine Laporte a précisé que l'on "ne pouvait plus rester indifférent ", face à l'ivresse.

Lors de la soirée arrosée, l'homme condamné ce mardi avait bien constaté l'état d'ébriété de son ami et il avait pris le volant pour ramener la voiture chez lui alors qu'il n'avait pas le permis. Il a ensuite laissé son compagnon reprendre le volant malgré son alcoolémie avancée. C'est alors que cet ami avait provoqué l'accident mortel.