Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Condamné puis gracié dans les années 80, Luc Tangorre à nouveau mis en examen pour agression sexuelle

mercredi 13 août 2014 à 9:00 France Bleu Gard Lozère

Luc Tangorre a été mis en examen mardi pour l'agression sexuelle d'une fillette de 12 ans, dans le Gard. Depuis les années 80, il a régulièrement défrayé la chronique : condamné pour viol en 1983, il avait été partiellement grâcié par François Mitterrand, puis à nouveau condamné pour des faits similaires en 1992.

Luc Tangorre, avant sa présentation au parquet de Nîmes, mardi
Luc Tangorre, avant sa présentation au parquet de Nîmes, mardi © MaxPPP

Au début des années 80, il était le "Coupable à tout prix" : Luc Tangorre est une nouvelle fois à la une de la chronique judiciaire. Il a été mis en examen mardi soir pour agression sexuelle sur mineur de moins de 15 ans, et laissé libre sous contrôle judiciaire . En garde à vue depuis dimanche, il est soupçonné d'avoir fait subir des attouchements à une fillette de 12 ans, dimanche, sur une aire de jeux du Grau-du-Roi, dans le Gard. 

Le suspect a nié les faits qui lui sont reprochés . Une expertise psychiatrique a été demandée par le parquet, ainsi qu'une enquête sur de potentiels antécédents récents. Car ce n'est pas la première fois que Luc Tangorre est mis en cause dans des affaires similaires. En 1983, le premier procès de Luc Tangorre a suscité une vive controverse dans les médias.

Le "coupable à tout prix "

A l'époque, comme ces derniers jours, Luc Tangorre nie les faits qui lui sont reprochés, mais est condamné à 15 ans de prison pour quatre viols, une tentative, et six attentats à la pudeur commis à Marseille entre 1979 et 1981. Il crie à l'erreur judiciaire, et réunit un comité de soutien, composé d'anonymes et de personnes reconnues, qui recueille 4.000 signatures . Le 15 février 1988, il est gracié par François Mitterrand et sort de prison.

Mais quelques mois seulement plus tard, le 24 octobre de la même année, il est à nouveau interpellé pour le viol de deux étudiantes américaines. Il nie à nouveau les faits, et au moment de l'annonce du verdict, en 1992, il est pris d'une crise de nerfs et s'écrie "Pas deux fois ! Pas deux fois ! " . Il est condamné à 18 ans de réclusion criminelle, et retrouve la liberté en 2000. Depuis, il n'avait plus fait parler de lui.

Affaire Tangorre / pap sallaf

Affaire Tangorre / Beccuau

Affaire Tangorre pap profil