Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chauffard tué par un gendarme à Montauban : l'homme n'avait plus de point sur son permis

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

Le procureur de la République de Montauban (Tarn-et-Garonne) a tenu une conférence de presse ce samedi au lendemain de la course poursuite qui a coûté la vie à un chauffeur routier sur l'A20. L'homme de 35 ans avait déjà été condamné à sept reprises. Le gendarme qui a tiré est en garde à vue.

Le procureur de la République de Montauban, Laurent Czernik
Le procureur de la République de Montauban, Laurent Czernik © Radio France - JMM

On en sait plus ce samedi matin sur la spectaculaire course poursuite qui a eu lieu vendredi après-midi au sud de Montauban. Un gendarme a tiré sur un chauffard qui refusait d'obtempérer et son semi-remorque a entièrement pris feu. L'homme de 35 ans est décédé. Le procureur de la République de Montauban, Laurent Czernick, a tenu une conférence de presse.

Course poursuite sur 11 kilomètres

Comme nous l'écrivions précédemment, c'est bien parce qu'il empruntait un sens interdit que les gendarmes de Grisolles ont arrêté le chauffeur d'un semi-remorque peu avant 15h à Montbartier. L'homme de 35 ans a été contrôlé positif à la cocaïne et n'avait plus de point sur son permis de conduire, notification qu'il n'avait pas encore reçue selon le procureur de la République de Montauban. 

Les gendarmes lui retirent alors son permis de conduire mais le conducteur remonte dans sa cabine, s'enferme, et prend la fuite en direction de la D820. La course poursuite va s'étaler sur 11 kilomètres jusqu'à Bressols sur l'A20.

Des mini herses, disposées sur la route par les militaires, ne permettent pas d'arrêter la course folle du semi-remorque. Une voiture de gendarmerie se met en travers de l'autoroute mais elle est traînée sur plusieurs dizaines de mètres. Ce sont finalement le coups de feu tirés par un autre gendarme de la bridage motorisée de Montauban qui vont stopper l'homme. Il est mortellement touché sur le flanc droit.

L’échauffement des pneus, crevés par les herses, aurait alors entraîné l'incendie complet du véhicule. L'homme, extrait de la cabine par les gendarmes, est décédé des suites de ses blessures.

Déjà condamné à sept reprises

L'homme de 35 ans, de nationalité française, travaillait en intérim pour une entreprise basée dans le Lot-et-Garonne. Il vivait chez sa mère à Montauban selon le procureur de la République.

Il avait été condamné à sept reprises, dont trois condamnations pour des infractions routières (en 2010, 2011 et 2013 pour défaut d'assurance). La dernière condamnation remonte au mois de juin dernier. 

Le gendarme en garde à vue

Le gendarme, à l'origine des tirs, est en garde à vue depuis vendredi 17h30. Il s'agit d'un homme de 36 ans appartenant au peloton motorisé de Montauban. Sa garde à vue devrait être prolongée le temps de terminer les investigations. Le corps de la victime va être autopsié en début de semaine prochaine. 

Deux enquêtes sont ouvertes annonce le parquet de Montauban. La première, confiée à la section de recherche de Toulouse, concerne les faits imputables au chauffeur décédé : refus d'obtempérer, mise en danger de la vie d'autrui et des forces de l'ordre. L'inspection générale de la gendarmerie nationale est saisie (IGGN) pour la deuxième enquête qui concerne le gendarme qui a usé de son arme : faits de violences par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess