Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Conduite en état d'ivresse, violences physiques à l'encontre des gendarmes : un Mayennais condamné à de la prison ferme

lundi 11 juin 2018 à 17:29 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Le tribunal correctionnel a jugé cet habitant d'Ernée en comparution immédiate ce lundi 11 juin pour 8 infractions en une seule après-midi. Il a été reconnu coupable et condamné à 6 mois de prison ferme.

illustration
illustration

Ernée, France

Ça ressemble à un banal après-midi de bricolage. Cet homme de 50 ans est dans le garage de sa maison ce samedi 9 juin à Ernée. Banal. À ceci près que, pendant qu'il bricole au sous-sol, il boit. Beaucoup. Bière, vodka. 

Vers 17h, il entend le téléphone sonner. Il répond. Sa fille lui demande de venir la chercher, elle et une de ses amies, à Gorron, à 20 kilomètres de là. 

Il prend la route après avoir bu à haute dose de la bière, de la vodka et du rhum

Sur la route, déjà ivre, il s'arrête pour acheter du rhum. Le retour vers Ernée est chaotique. La voiture fait des zigs-zags. Les deux ados sont terrorisées. 

A St Denis-de-Gastines, il fait une pause. Les deux filles subtilisent les clés et s'enferment à l'intérieur du véhicule. Le père de famille tambourine sur les portes. Elles réussissent finalement à s'échapper et à se réfugier dans une supérette. La mère, prévenue, vient chercher tout le monde.

Une fracture du nez pour l'un des gendarmes

Les gendarmes, eux aussi, ont été alertés. Grâce à l'immatriculation de la voiture, restée sur place, ils retrouvent la trace du quinquagénaire. Chez lui, tout dérape. Il s'énerve, il insulte les militaires, leur crache dessus : "bâtards, fils de putes, je vais péter un câble" lance-t-il. Une bagarre éclate. Des coups de pied, un coup de tête. Il résiste. Une autre patrouille est appelée en renfort pour l'interpeller.

Dans le box, en pleurs, devant sa femme et ses enfants, "je m'excuse, je vais tout faire pour arrêter de boire" dit-il. "Vous n'avez plus le droit à l'erreur" réplique le président du tribunal. 

Ce père de famille est condamné à une peine de 6 mois ferme, sanction aménageable. Il devra également soigner son addiction à l'alcool.