Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agression du chauffeur de bus à Bayonne : la tentative d'homicide volontaire retenue

Marc Mariée, procureur-adjoint de la République de Bayonne, faisait le point ce mardi après-midi sur l'agression de Philippe Monguillot, le conducteur de bus agressé ce dimanche.

Marc Mariée, le procureur adjoint de la République de Bayonne, en conférence de presse sur la violente agression d'un conducteur de trambus
Marc Mariée, le procureur adjoint de la République de Bayonne, en conférence de presse sur la violente agression d'un conducteur de trambus © Radio France - Thibault Vincent

Deux jours après l'agression de Philippe Monguillot, et quelques heures avant le déplacement à Bayonne du ministre délégué au transport Jean-Baptiste Djebbari, le procureur-adjoint de la République de Bayonne a tenu une conférence de presse. 

Marc Mariée annonce que deux individus, auteurs présumés des coups portés à la victime, sont actuellement présentés à un juge d'instruction pour être mis en examen avec le chef d'inculpation de tentative homicide volontaire. 

Deux autres mises en examen

Deux autres personnes vont également être mises en examen pour non assistance à personne en danger, et pour l'une d'entre elles pour soustraction d'un criminel à une arrestation et aux recherches.

Un des suspects a été interpellé dès dimanche soir, à proximité des lieux de l'agression. Les trois autres suspects ont été interpellés dans un appartement du quartier Balichon à Bayonne, lundi matin. Un cinquième individu, mineur, qui se trouvait également dans l'appartement, a lui été relâché après avoir été placé en garde à vue. 

Certains des suspects sont défavorablement connus des services de police, précise le Procureur-adjoint. Plusieurs sont originaires de Bayonne. 

Marc Mariée a également précisé le déroulement de l'agression. Le conducteur serait bien descendu de son poste pour demander aux individus de porter un masque sur leur visage, conformément à la réglementation. C'est ce qui aurait déclenché une bousculade, puis un déferlement de violence à l'extérieur du véhicule. "Deux des quatre individus ont porté des coups très violents, notamment au niveau de la tête, avant de prendre la fuite et de laisser la victime inconsciente"

Selon nos informations, un premier échange aurait déjà eu lieu plus tôt dans l'après-midi, entre le conducteur et un ou plusieurs membre du groupe. Une information que ne confirme pas le Parquet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess