Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : 17 jeunes verbalisés pendant une fête sauvage à Levier dans le Doubs

-
Par , France Bleu Besançon

En plein confinement contre l'épidémie de coronavirus, les gendarmes du Doubs ont surpris 17 jeunes en train de faire la fête dans un logement de Levier, ce jeudi soir. Tous ces participants ont reçu une amende de 135 euros.

Gendarmerie du Doubs (illustration).
Gendarmerie du Doubs (illustration). © Radio France - Manon Klein

Des jeunes ont été surpris en train de participer à une fête ce jeudi soir à Levier dans le Doubs, ce qui est interdit par les règles sanitaires et le confinement instauré contre l'épidémie de coronavirus - Covid 19. Les gendarmes sont alertés par le voisinage, qui entendent des bruits de fête. Une patrouille se rend sur place, vers 21 heures. Dans le cour de l'habitation, les gendarmes de la compagnie de Pontarlier découvrent une douzaine de voitures.

Certains tentent de sauter par le balcon

A l'intérieur, 17 jeunes âgés de 20 ans à 30 ans sont en train de faire la fête, décidés à passer la soirée tous ensemble. Ils ont été invités par trois d'entre eux, qui sont colocataires. A la vue des gendarmes, certains fêtards tentent de s'enfuir en sautant par le balcon, en vain. Les militaires entrent dans l'habitation, comptent les participants et sortent le carnet à PV. Chacun écope d'une amende de 135 euros : les participants parce qu'ils n'ont aucune attestation dérogatoire et les organisateurs pour réunion interdite. Au total, 2.295 euros d'amende distribuées en quelques minutes. 

Le soir du discours de Jean Castex

Cette intervention des gendarmes a eu lieu quelques heures après le discours du premier ministre Jean Castex, sur la prolongation des règles sanitaires en vigueur jusqu'au 1er décembre. Le gouvernement affiche en ce moment sa fermeté et promet un renfort des contrôles des attestations dérogatoires de déplacement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess