Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : des peines de prison pour trois policiers violents lors d'un contrôle à Marseille

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Provence, France Bleu

Trois policiers accusés d'avoir frappé un automobiliste lors d'un contrôle lié au confinement sur le Vieux-Port à Marseille ont été condamnés à des peines de prison. De la prison ferme pour deux d'entre eux qui ont été écroués immédiatement. Ils ont dix jours pour faire appel.

Véhicule de police. (Illustration)
Véhicule de police. (Illustration) © Radio France - Pierre-Antoine Lefort

C'était plus qu'un "contrôle qui a mal tourné". Des coups, une séquestration et une fausse main courante déposée. Comment les trois policiers marseillais ont pu en arriver là ? Le tribunal correctionnel de Marseille a écouté leur version ce mercredi après-midi et a décidé de condamner deux d'entre eux à des peines de prison ferme (4 et 18 mois) avec mandat de dépôt et un an avec sursis pour la troisième. Tous étaient jugés pour "violences en réunion par personnes dépositaires de l'autorité publique"

Frappé sur un terrain vague

Tout a commencé sur le Vieux-Port à Marseille le 12 avril dernier, un jeune homme de 27 ans a une altercation avec des personnes âgées à propos d'une cigarette. Les trois policiers de la CRS autoroutière 53 de Septèmes-les-Vallons interviennent alors que nous sommes en plein confinement et ce contrôle Covid ne se passe pas "normalement".

Le jeune homme est d'abord plaqué au sol, il tente de résister mais les policiers décident de l'embarquer. Il assure avoir été frappé à plusieurs reprises sur un terrain vague à Chateauneuf-les-Martigues. Sur le procès verbal ils indiquent que le jeune homme est amené à l'hôtel de police.

Trois peines de prison

Les trois CRS sont reconnus coupables d'enlèvement et séquestration, de violence volontaire et de faux. C'est le chef de bord qui écope de la plus lourde peine, les quatre ans de prison ferme.

Les trois prévenus ont donc désormais une inscription au casier judiciaire ce qui veut dire qu'ils ne pourront plus exercer le métier de policier. Les deux hommes, condamnés à de la prison ferme, ont été incarcérés dès mercredi soir. Tous ont dix jours pour faire appel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu