Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Confinement : des points d'accueil confidentiels dans des supermarchés pour les femmes victimes de violence

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu
Le Havre, France

Au Havre, trois centres commerciaux peuvent désormais accueillir dans un espace confidentiel, des femmes victimes de violences conjugales. En plein confinement, les associations et l'Etat s'inquiètent de la baisse du nombre d'appels au numéro d'urgence ainsi que du nombre de plaintes.

L'Etat et des associations locales ont mis en place des espaces confidentiels pour les femmes victimes de violences, dans des centres commerciaux le temps du confinement
L'Etat et des associations locales ont mis en place des espaces confidentiels pour les femmes victimes de violences, dans des centres commerciaux le temps du confinement © Maxppp - Pierre HECKLER

En cette période de confinement, il est plus difficile de repérer et d'aider les femmes victimes de violences. Elles peuvent être confinées avec leur conjoint violent, une situation de grave danger de laquelle il est déjà difficile de s'extraire en temps normal mais avec le confinement, ces femmes ne savent pas forcement vers qui se tourner ou quoi faire... Au Havre, l'Etat a mis en place des points d'accueil dans trois centres commerciaux.

Un espace confidentiel pour appeler les associations

On veut s'assurer qu'on a tout fait, tout tenté pour éviter que ce confinement ne crée des situations dramatiques"

Tout est parti d'un constat depuis trois semaines et le début du confinement que nous explique Pascale Guérard-Berquer avocate au Havre et présidente de l'association Avre 76 : 

Les plaintes s'amenuisent voire disparaissent. On a beaucoup moins d'appels que d'ordinaire."

Le plus simple et le plus logique c'était donc de créer un point d'accueil dans les seuls lieux fréquentables en temps de confinement : les grandes surfaces. Dans l'agglomération Havraise, trois points d'accueil sont  ouvert depuis ce vendredi :  au centre la Lézarde de Montivilliers, au centre Coty du Havre prés de la mairie et au centre commercial Le Grand Cap au quartier Mont Gaillard. Arnaud Bartel en est le directeur, il n'a pas hésité une seconde à participer au dispositif. Dés vendredi, un bureau est disponible au 1er étage du centre :

Pour trouver le lieu, les victimes peuvent se présenter aux agents de sécurité du centre et ils les accompagnent jusqu'au bureau, avec une zone de confidentialité et un téléphone pour appeler les associations."

Les femmes victimes de violences peuvent ainsi garder un contact avec l'extérieur et évidemment il reste possible de trouver un hébergement d'urgence ou que la police intervienne si besoin.

Les contacts 

  • Pour une urgence : le 17 (ou SMS au 114) 
  • Pour une mise à l'abri : le 115 
  • Pour une écoute avec les associations locales de 9h à 19h du lundi au samedi : 3919
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu