Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement en Côte-d'Or : déjà 375 contraventions en une semaine en zone police

-
Par , France Bleu Bourgogne

"Restez chez vous !". Le message est clair mais il a pourtant du mal à rentrer dans la tête de certains. En Côte-d'Or, la police a dressé 375 contraventions à 135 euros depuis le début du confinement, dont 85 pour la seule journée de ce dimanche 22 mars.

 CONTROLE DE POLICE DANS LES RUES
CONTROLE DE POLICE DANS LES RUES © Maxppp - EMILIE CAYRE

Dejà 375 contraventions dressées uniquement par la police nationale en Côte-d'Or. Ce sont les chiffres dévoilés ce lundi matin par Jean-Claude Dunand, le directeur départemental de la sécurité publique de la Côte-d'Or sur l'antenne de France Bleu Bourgogne.

"Des imbéciles et des irresponsables" - Jean-Claude Dunand, directeur départemental de la sécurité publique de la Côte-d'Or

Le bon sens, c'est de ne pas sortir en solidarité avec les blouses blanches. L'objectif du confinement général, c'est de ne pas faire circuler le virus et ne pas saturer les systèmes médicaux. "Ceux qui s'en affranchissent sont des imbéciles et des irresponsables" pour le chef de la police de Côte-d'Or qui déplore que certains circulent sans leur autorisation ou avec une autorisation périmée .

Cela va coûter de plus en plus cher

Pour l'instant, l'amende est de 135 euros minimum, mais son montant va être relevé dans quelques jours par procès verbal électronique et ça peut aller jusqu'à 750 euros. Par ailleurs, le texte qui vient d'être voté par le parlement va aggraver les sanctions. En cas de récidive, on devrait passer à 1500 euros et au bout de quatre réitérations, cela sera considéré comme un délit. Cela signifie que la personne pourra être interpellée et placée en garde à vue.

Les mesures de protection pour les policiers

Depuis le début du confinement, les véhicules de patrouilles sont équipées en Côte-d'Or d'un kit, comprenant du gel hydroalcoolique, des gants, des masques et des lingettes. La police de Côte-d'Or dispose également d'un fourgon cellulaire équipé de cinq cellules. "Notre mission première, c'est de faire respecter le confinement !" explique le patron de la police de Côte-d'Or. On trouve dans les catégories de contrevenants, des gens de tout âge, mais de le dénominateur commun c'est l'irresponsabilité, car toutes les infos sont faciles à trouver.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu