Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : une habitante de Milhaud verbalisée pour avoir fait ses courses à 5 km de chez elle

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le 3 avril dernier, Anne-Charlotte Noël, habitante de Milhaud (Gard), s'est fait verbaliser par la police, alors qu'elle se rendait au Mas des agriculteurs à Nîmes. Le motif : avoir fait ses courses trop loin de son domicile.

Contrôlée sur le boulevard Salvador Allende, à Nîmes, Anne-Charlotte Noël a écopé d'une amende de 135 euros
Contrôlée sur le boulevard Salvador Allende, à Nîmes, Anne-Charlotte Noël a écopé d'une amende de 135 euros © Radio France - Noémie Philippot

Quasiment deux semaines après avoir été verbalisée, Anne-Charlotte Noël ne décolère pas : "Pour moi, c'est scandaleux ! Lorsqu'on lit les textes, il faut simplement respecter une distance raisonnable." Le 3 avril dernier, cette habitante de Milhaud se rend au Mas des agriculteurs, à Nîmes, pour y acheter des fruits et des légumes. Sur le boulevard Salvador-Allende, Anne-Charlotte est contrôlée par une policière. Elle est verbalisée, à hauteur de 135 euros, pour avoir fait ses courses trop loin de chez elle.

Seulement 5 km entre chez elle et le Mas

Entre son domicile et le Mas, il n'y a pourtant que cinq kilomètres : "Je viens régulièrement faire mes courses ici. Je suis plus proche du Mas des agriculteurs qu'un Nîmois qui habite sur les collines", raconte-t-elle. 

La jeune femme, qui a son attestation avec elle, essaye d'expliquer la situation à la policière. En vain : "Elle m'a expliqué que je n'avais rien à faire sur Nîmes, que je devais me fournir dans les grandes surfaces de Milhaud. Pourtant, il y a des habitants de tout le département qui viennent au Mas !"

Un recours déposé au commissariat

Cette amende agace d'autant plus Anne-Charlotte que le gouvernement encourage les Français à consommer local pendant le confinement : "C’est toujours important de soutenir les agriculteurs, mais là d’autant plus ! Payer une amende quand c’est justifié, pas de problème. Mais nous, on respecte le confinement, on ne fait pas de bêtises, on sort tous les 10 jours pour faire les courses et c’est tout !" Depuis, cette habitante de Milhaud a déposé un recours au commissariat de Nîmes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess