Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : fin de la tolérance en Creuse, quels justificatifs et attestations remplir au quotidien ?

-
Par , France Bleu Creuse

C'est parti pour quatre semaines de confinement nouvelle formule. Les forces de l'ordre avaient reçu la consigne d'être tolérants pendant le week-end de Pâques : c'est désormais terminé. On fait le point sur ce qu'on a le droit de faire, et quels justificatifs fournir.

On ne peut plus sortir  à plus de 10km de chez soi sans motif impérieux.
On ne peut plus sortir à plus de 10km de chez soi sans motif impérieux. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Le confinement nouvelle formule débute en quelque sorte ce mardi matin puisque les forces de l'ordre avaient reçu la consigne d'être tolérantes pendant le week-end de Pâques. D'après le commissaire de Guéret et directeur départemental de la Sécurité publique (DDSP), les Creusois ne se sont pas relâchés avant le début des nouvelles restrictions : "Il y a eu effectivement des gens qui en ont profité pour sortir, quelques tapages nocturnes, mais dans l'ensemble, ça a été", note Eric Gigou.

Désormais, la tolérance laisse place aux verbalisations. Vous êtes un peu perdus sur ce qu'on a le droit de vous faire ou de ne pas faire ? On fait le point avec Eric Gigou, qui était notre invité ce mardi.

Faut-il avoir un justificatif de domicile toujours sur soi ?

Si vous restez dans un rayon de 10 km autour de chez vous, vous n'avez pas besoin de remplir d'attestation. Mais alors, faut-il se balader en permanence avec une facture d'électricité ou de gaz ? "Effectivement, il faut un justificatif de domicile lorsque l'on reste dans le périmètre de 10 km", rappelle Eric Gigou. En revanche, il n'est pas indispensable par exemple si vous promenez votre chien : "On se doute bien que la personne ne va pas parcourir plus de 10 km. Les policiers qui vont opérer ces contrôles connaissent un peu leur population, les secteurs. Ils agissent avec discernement. Il existe des tas de cas particuliers. Ce qui compte, c'est de pouvoir justifier en toute bonne foi, son déplacement."

Comment justifier qu'on va aider un proche ou garder des enfants loin de chez soi ?

Pour dépasser la fameuse barrière des 10 km, il faut un "motif impérieux" : familial, lié à la santé ou au travail. Concrètement, par exemple, si je dois aller aider ma mère âgée à l'autre bout du département, comment prouver ma bonne foi aux policiers ? Réponse du DDSP : il faut avoir le maximum de documents écrits possibles. Dans ce cas précis, par exemple concernant l'état de santé de la personne. "Il faut aussi écrire une déclaration sur l'honneur et avoir son justificatif de domicile."

Comment faire ses courses à la supérette située à 30 km ?

En Creuse, tout le monde n'a pas un supermarché ou une supérette à 10 km de chez soi. Si j'habite par exemple 30 km d'Aubusson et que je dois y faire mes courses, que dire aux forces de l'ordre ? "Policiers et gendarmes connaissent leur secteur, souligne Eric Gigou. Ils savent très bien qu'en voyant le lieu de domicile de la personne contrôlée, celle-ci ne possède effectivement pas le commerce nécessaire près de chez elle. Donc, dans ce cas-là, avec l'attestation, le justificatif, c'est tout à fait possible."

La crainte des abus ?

Dans ces conditions, faut-il craindre que des petits malins écrivent de fausses déclarations sur l'honneur pour se promener au-delà du rayon de 10 km ? "Moi, je fais confiance à nos concitoyennes, nos concitoyens, mais ne jouons pas avec le virus. C'est le virus qui nous dicte ces contraintes", répond le DDSP de la Creuse.

Des contrôles réguliers

Les contrôles à Guéret ne seront pas ciblés : "'Au gré de leurs rondes, des patrouilles peuvent à tout moment mettre pied à terre et exercer un contrôle, dans la rue ou dans les magasins par exemple. Donc, à tout moment, tout le monde peut être contrôlé de jour comme de nuit", précise le commissaire. Il y aura des contrôles spécifiques lors des marchés du jeudi et samedi. En cas d'infrcation, vous risquez 135 euros d'amende. Au bout de trois récidives dans le mois, c'est un délit et on encourt 3.750 euros d'amende et six mois de prison.

Les Creusois lassés des restrictions ?

Alors que nous avons le taux d'incidence le plus bas de France, ce nouveau confinement est-il bien accepté par les Creusois ? "Nous entendons parfois la lassitude des gens, mais globalement si o fait remarquer que le masque est mal porté, on discute et ça se passe bien", explique Eric Gigou. Il insiste : "Effectivement, les taux sont très bas. Mais souvenons nous qu'ils ont été élevés il y a quelques semaines de cela. Il faut éviter les brassages de population et les interactions sociales car c'est là où le virus se propage."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess