Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : les cambrioleurs à Marseille ne connaissent pas la crise

-
Par , France Bleu Provence

Les habitants du 16e arrondissement à Marseille affirment être victimes d'une recrudescence de cambriolages. Le deuxième confinement n'arrêtent pas les cambrioleurs.

Les cambrioleurs entrent même pendant le confinement
Les cambrioleurs entrent même pendant le confinement © Maxppp - Patrick Blanchard

Ce jeudi en fin d'après-midi, des représentants de la police nationale et la police municipale à Marseille ont rencontré des habitants du 16e arrondissement. Ces riverains des quartiers de l'Estaque, des Riaux et de Saint André dénoncent une recrudescence des cambriolages. 

La préfecture de police des Bouches du Rhône n'a communiqué aucun chiffre mais le phénomène semble bien réel. "Il n'y a pas assez de policiers, explique Henri Jibrayel, conseiller départemental socialiste à l'origine de cette rencontre sur le port de l'Estaque. Le commissariat du 16e a été vidé de ses effectifs et les brigades de nuit qu'on a nous avait promise ne sont jamais arrivées".

Trois cambriolages en trois semaines pour la même maison

Lors de la réunion avec la police, chaque riverain a une histoire de cambriolage à raconter. "Ils sont rentrés par la fenêtre du studio, raconte Mireille, une habitante de l'Estaque cambriolée il y a juste une semaine. Ils ont du être dérangés car ils n'ont pratiquement rien pris. Mais je ne me sens plus tranquille alors que j'ai une alarme et des barreaux aux fenêtres !

Certaines victimes ont même vu revenir leurs voleurs plusieurs fois. "En trois semaines, ils sont venus trois fois, explique Mathieu. Nous, on tremble quand on oublie notre masque ou ou notre attestation pour sortir. Mais eux continuent de cambrioler, même quand on est là".

Lors du premier confinement à Marseille, les cambrioleurs s'étaient pourtant mis au vert. Le nombre de cambriolages ont baissé de plus de 47 % en mars et avril dernier. Cette fois, rien n'arrête cette délinquance. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess