Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Confinement : les gendarmes de Belfort veillent sur les résidences inoccupées

En raison du confinement, beaucoup d'habitations mais aussi des entreprises et des chantiers sont laissés à l'abandon, pour éviter les cambriolages les gendarmes du Territoire de Belfort veillent au grain

Gendarmerie, photo d'illustration
Gendarmerie, photo d'illustration © Radio France -

On connaissait l'opération "tranquillité vacances", mais en raison de la crise sanitaire et du confinement, les gendarmes du Territoire de Belfort lancent l'opération "tranquillité résidence inoccupée". Ainsi, les propriétaires d'une résidence secondaire peuvent demander aux forces de l'ordre de surveiller leur habitation, mais aussi les artisans et les chefs d'entreprises qui ont laissé leur atelier ou leur chantier à l'abandon, et qui peuvent donc être victimes de cambriolages ou de vols de métaux précieux comme le cuivre par exemple. "Le cuivre est relativement facile à voler car il est souvent protéger par du caoutchouc, du coup ça ne fait pas de bruit quand on le découpe. Quand on sait que le cuivre représente une grosse valeur marchande pour les voleurs, on sait qu'il est particulièrement recherché" explique le capitaine Marc Boulanger, officier adjoint au commandant de groupement de gendarmerie du Territoire de Belfort. "Pour l’instant, il n'y a pas de cambriolages, mais ça ne veut pas dire qu’il n’y en pas eu, il faudra attendre le déconfinement pour que les gens repartent chez eux et découvrir ce qui a pu leur arriver" affirme le capitaine Boulanger.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess