Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus - confinés dans les Landes : même faire ses courses n'est plus un geste banal

-
Par , France Bleu Gascogne

Au deuxième jour du confinement, nos habitudes sont bouleversées. Même aller au supermarché n'est plus une action banale. Leïla Benjelloun est allée faire ses courses hier dans un supermarché landais. Elle nous raconte.

Les supermarchés s'adaptent au confinement
Les supermarchés s'adaptent au confinement © Radio France - Leïla Benjelloun

Désormais, il ne suffit plus de monter dans sa voiture ou de sauter dans le bus pour aller au supermarché. Avant de sortir de sa maison, il faut remplir l'attestation de déplacement dérogatoire (à télécharger ici). Il faut indiquer son nom, son prénom, son adresse, sa date de naissance, cocher la case "déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés" puis dater et signer. L'opération est terminée, munie de mon précieux sésame, je peux sortir de chez moi. 

Des routes désertes, tout le monde dans son jardin

Sur les 8 kilomètres qui me séparent du supermarché, je croise moins de 10 voitures. En revanche, derrière les clôtures des maisons, tout le monde est dehors. Un couple fait prendre l'air à son bébé, un peu plus loin, des enfants jouent dans le jardin. Cependant l'activité numéro 1, c'est le jardinage : les tondeuses, bêches, taille-haie tournent à plein régime,

Une personne par caddy autorisée à entrer dans le supermarché

Me voilà au supermarché, je n'ai pas été contrôlée par les gendarmes. Le parking est désert. Un grand panneau nous informe que l'entrée est limitée à une personne par caddy. A l'intérieur, il y a plus d'employés que de clients. Je n'en ai pas croisé plus de cinq pendant la demie-heure où je suis restée dans le magasin.  "Ce calme, ça fait du bien" me dit un employé, "car depuis vendredi, c'était la folie. Je n'avais jamais vu autant de monde dans un supermarché. Depuis lundi midi et l'entrée en vigueur du confinement, il n'y a plus personne."

La musique d'ambiance est entrecoupée de message de prévention : "L'équipe du magasin vous demande d'être raisonnable dans vos achats" dit une voix dans les hauts-parleurs. Les mouchoirs, le savon, l'eau de javel mais aussi les pâtes, le jambon, les croquettes pour chiens se font rares dans les rayons. Cependant, tout est en cours de réapprovisionnent, inutile donc de paniquer, il n'y a pas de pénurie.

Une vitre de protection entre les caissières et les clients

Mes courses sont terminées. C'est le moment de passer en caisse. Des rubans orange marque la distance de sécurité entre les personnes. Une vitre de protection est installée entre la caissière et les clients. Deux employées sont occupées à nettoyer les caisses fermées. Tout est passé au désinfectant

Je règle avec ma carte bleue. Je suis donc obligée d'appuyer sur les touches du terminal de paiement. Quand j'arrive chez moi, je me précipite à la salle de bain et je me lave les mains longtemps et minutieusement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess