Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : un motard en roue arrière à 196 km/h sur la Lacra arrêté par les gendarmes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche
Valence, France

Un jeune homme de 30 ans a été arrêté par les gendarmes ce mercredi après avoir diffusé sur Facebook plusieurs vidéos de lui. On le voit, par exemple, effectuer des pointes de vitesse dans le trafic et en roue arrière sur la Lacra, mais aussi dans le centre-ville de Valence.

Pour effectuer ses roues arrière, le motard pilotait une Yamaha MT-09
Pour effectuer ses roues arrière, le motard pilotait une Yamaha MT-09 - Gendarmerie de la Drôme

Un motard de 30 ans a été interpellé ce mercredi 1er avril par les gendarmes de l'Escadron départemental de sécurité routière. Le trentenaire, originaire de Beaumont-lès-Valence, s'est illustré sur les réseaux sociaux en postant des vidéos de ses rodéos urbains pendant le confinement.

Parmi ses "faits d'armes", de nombreux wheelings à des vitesses folles avec son engin. Avec une caméra fixée sur son casque, ce vendeur de moto s'est par exemple filmé à 196 km/h en train de doubler des véhicules sur la LACRA en wheeling. Dans une autre vidéo, il conduit à 160 km/h, toujours sur la roue arrière, dans l'avenue de Verdun à Valence. Le trentenaire s'est aussi filmé en train de dépasser des voitures à 190 km/h sur des routes départementales, forçant parfois les véhicules venant en sens inverse à se déporter sur le côté pour le laisser passer.

Informés grâce aux réseaux sociaux

C'est grâce aux réseaux sociaux que les gendarmes ont appris l'existence des vidéos. Des membres d'un groupe Facebook, sur lequel le motard fou postait ses rodéos, ont averti les gendarmes ce lundi 30 mars. Deux jours plus tard, ce mercredi, les militaires ont placé en garde à vue le jeune homme. Il a expliqué que ses "performances" étaient un moyen de décompresser pendant le confinement. Ils ont découvert qu'il n'avait pas le permis nécessaire pour conduire ce type de moto. Sur demande du procureur de la République, il a dû supprimer ses vidéos des réseaux sociaux. Sa moto, qui n'était pas assurée, a été confisquée jusqu'au jugement. Il aura lieu en octobre prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu