Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Confinement : une justice intransigeante à Béziers envers les récidivistes

Par

Une quinzaine de personnes ont été condamnés ces deux dernières semaines par le tribunal correctionnel de Béziers pour ne pas avoir respecté le confinement. Des travaux d'intérêt général, des amendes et de la prison pour certains.

La plupart des contrevenants acceptent des peines prononcées dans le cadre de la reconnaissance préalable de culpabilité La plupart des contrevenants acceptent des peines prononcées dans le cadre de la reconnaissance préalable de culpabilité
La plupart des contrevenants acceptent des peines prononcées dans le cadre de la reconnaissance préalable de culpabilité © Maxppp - Cedric JACQUOT

Dès lors qu'une personne est verbalisée à plus de trois reprises dans un délai d'un mois pour ne pas avoir respecté le confinement, elle est présentée devant la justice. Ainsi ces deux dernières semaines, le tribunal correctionnel de Béziers à jugé une quinzaine de personnes, 10 hommes, trois femmes et deux garçons mineurs. 

Publicité
Logo France Bleu

En fonction de la personnalité et des antécédents judiciaires des personnes interpellées, les peines maximales encourues sont de six mois d'emprisonnement et 3.750 euros d’amende.

Ainsi le jeudi 16 avril, un homme de 26 ans, verbalisé à 10 reprises, a accepté la peine de 60 jours amende à 10 euros (c'est-à-dire 600 euros d'amende à payer en 60 jours, à défaut de quoi il devra purger autant de jours de prison que d'amendes impayées). Il n'avait aucun antécédent judiciaire.

Le tribunal a prononcé aussi d'autres condamnations :

  • Le mercredi 15 avril, un mineur âgé de 17 ans, verbalisé à sept reprises dans le secteur de Valras Plage, a fait l’objet d’une convocation devant un juge des enfants. Il était en attente de jugement pour plusieurs procédures de violences 
  • Le jeudi 16 avril, un homme de 46 ans, verbalisé à quatre reprises à Béziers, a accepté la peine de 140 heures de travail d'intérêt général avec 2 mois d’emprisonnement encourus en cas d’inexécution. 
  • Le vendredi 17 avril, un homme de 24 ans, verbalisé à sept reprises par les gendarmes de Marseillan a accepté la peine la peine de 90 jours amende à sept euros (c'est-à-dire 630 euros d'amende à payer en 90 jours à défaut de quoi il devra purger autant de jours de prison que d'amendes impayées). 
  • Le samedi 18 avril, un homme de 30 ans, verbalisé à quatre reprises à Béziers a fait l'objet d'une convocation devant le correctionnel pour être jugé le 25 mai 2020.
  • Le lundi 20 avril, une femme de 50 ans, verbalisée à cinq reprises à Béziers, déjà condamnée à de multiples reprises pour des faits de différentes natures, a accepté la peine de deux mois d'emprisonnement sans mandat de dépôt.
  • Le lundi 20 avril, un homme de 25 ans verbalisé à cinq reprises à Béziers, condamné une seule fois pour conduite en état alcoolique, a accepté la peine de 70 heures de travail d'intérêt général avec deux mois d’emprisonnement encourus en cas d’inexécution. 
  • Le lundi 20 avril, une femme de 35 ans, verbalisée à huit reprises, à Béziers mais ne reconnaissant pas les faits et présentant des troubles mentaux, sans aucun antécédent judiciaire jusqu'à présent, a fait l’objet d’un simple rappel à la loi, tout en lui faisant remettre une liasse d'attestations simplifiées à remplir en cas de prochaines sorties.
  • Le mardi 21 avril, un mineur âgé de 16 ans, verbalisé à quatre reprises à Agde, a fait l’objet d’une convocation devant un juge des enfants  et d'un éducateur de la protection judiciaire de la jeunesse. 
  • Le mardi 21 avril, un homme de 27 ans, verbalisé à sept reprises à Béziers, déjà condamné pour de précédentes infractions, a accepté la peine de deux mois d'emprisonnement ferme, sans mandat de dépôt.
  • Le mercredi 22 avril,  un homme de 24 ans, verbalisé à six reprises, et la dernière fois en possession d’un joint de cannabis à Béziers a accepté la peine de trois mois d'emprisonnement ferme, sans mandat de dépôt.
  • Le mercredi 22 avril,  un homme de 20 ans, verbalisé à quatre reprises à Béziers a accepté la peine de 70 heures de travail d'intérêt général avec deux mois d’emprisonnement encourus en cas d’inexécution. 
  • Le mercredi 22 avril,  un homme de 41 ans, verbalisé à six reprises à Béziers, a été jugé par le tribunal correctionnel de Béziers à trois mois d’emprisonnement ferme, sans mandat de dépôt. 
  • Le vendredi 24 avril,  un homme de 24 ans, verbalisé à huit reprises depuis le 26 mars, à Béziers, déjà condamné, a été présenté au parquet dans le cadre d’une CRPC et il a accepté la peine de deux mois d'emprisonnement ferme, sans mandat de dépôt.
  • Le vendredi 24 avril,  une femme de 21 ans, verbalisée à cinq reprises à Béziers, a accepté la peine de 70 heures de travail d'intérêt général avec deux mois d’emprisonnement encourus en cas d’inexécution. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu