Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Conflit entre la Fédération française de rugby et Guy Novès : "Il va se battre pour laver son honneur"

mercredi 13 février 2019 à 20:06 - Mis à jour le jeudi 14 février 2019 à 7:55 Par Marion Aquilina, France Bleu Occitanie et France Bleu

L'audience au conseil de Prud'hommes de Toulouse sur le conflit entre Guy Novès et la Fédération Française de Rugby se tient ce jeudi 14 février. L'ancien journaliste de l'Equipe, Gilles Navarro estime que Guy Novès va se" battre comme un lion" pour prouver qu'il y a eu injustice.

Guy Novès, ancien sélectionneur des Bleus
Guy Novès, ancien sélectionneur des Bleus © Radio France

Toulouse, France

Le conflit qui oppose Guy Novès à la Fédération Française de Rugby fait l'objet d'une audience au conseil des prud'hommes à Toulouse ce jeudi 14 février 2019 à 14h. L'ancien sélectionneur des Bleus demande réparation après un licenciement qu'il juge abusif alors qu'il était à la tête du XV de France. Guy Novès réclamerait près de trois millions d'euros à la FFR pour rupture abusive de contrat et pour préjudice moral, entre autres.

"Je pense qu'il est combatif comme à son habitude", Gilles Navarro, ancien reporter pour le journal L'Equipe et auteur du livre Guy Novès : mes 1000 matches au Stade Toulousain. "_Il a eu certainement un moment de découragement après ce qu'il a vécu quand on l'a écarté de l'équipe de France_, quand on l'a viré de l'équipe de France puisqu'il faut appeler les choses comme elles sont."

Gilles Navarro a une petite idée de la ligne de défense de Guy Novès pour cette audience : "_Il va se battre pour laver son honneur et pour montrer qu'on l'a écarté mais que les choses n'ont pas changé__. Il pourrait dire 'On m'a reproché des choses, des résultats sportifs mais aujourd'hui on ne peut pas dire que les choses ont vraiment changé et que j'ai été vraiment le coupable de l'histoire'._"

Le soutien de ses proches pour l'audience

Claude Hélias, ancien président du conseil de surveillance du Stade Toulousain est un ami de Guy Novès. Il sera présent pour l'audience, il raconte qu'il a soutenu Guy Novès de son mieux pour ce moment douloureux et important : "J'ai essayé de lui remonter le moral et de l'accompagner dans sa défense puisque nous avons travaillé sur le dossier avec son avocat et sa fille. Guy dans ce moment de détresse et de souffrance avait besoin d'être rassuré, de sentir qu'il avait des gens qui le soutenaient. Beaucoup le soutiennent et savent qu'il a été victime dans cette affaire et que ceux qui ont commis des choses graves ce sont Bernard Laporte et Serge Simon."

"La priorité de Guy c'est de laver son honneur et surtout qu'il soit démontré qu'il n'a fait aucune faute grave. C'est quelque chose qui moralement et intellectuellement le perturbe beaucoup. _Alors que Bernard Laporte à plusieurs reprises a dit de lui-même qu'il n'y avait pas de faute grave mais que c'était le seul moyen de rompre ce contrat d'un point de vue juridique_. Ils ont fait un habillage juridique pour se séparer de lui."