Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Soupçons de conflits d'intérêts : une information judiciaire va être ouverte contre Éric Dupond-Moretti

-
Par , France Bleu

Une information judiciaire va bientôt être ouverte à l'encontre du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti pour "prises illégales d'intérêt", a annoncé vendredi dans un communiqué le procureur général près la cour de Cassation, François Molins.

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, à Sorgues (Vaucluse) le 5 janvier 2021.
Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti, à Sorgues (Vaucluse) le 5 janvier 2021. © Maxppp - PHOTOPQR/LE DAUPHINE/Angélique SUREL

Une information judiciaire va bientôt être ouverte à l'encontre du ministre de la Justice  Éric Dupond-Moretti pour "prises illégales d'intérêt", a annoncé vendredi dans un communiqué le procureur général près la cour de Cassation, François Molins. La commission d'instruction de la Cour de justice de la République (CJR), compétente concernant les actes accomplis par les ministres dans l'exercice de leurs fonctions, va enquêter sur le garde des Sceaux. 

L'association Anticor et trois syndicats de magistrats avaient porté plainte contre Éric Dupond-Moretti, l'accusant de conflits d'intérêts liés à ses anciennes activités d'avocat. Les plaignants reprochent notamment à l'actuel ministre de la Justice d'avoir lancé en septembre des poursuites administratives contre trois magistrats du parquet national financier (PNF) qui avaient participé à une enquête préliminaire visant à identifier la taupe qui aurait informé Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog qu'ils étaient sur écoute. Pendant ces investigations, des facturations téléphoniques détaillées de plusieurs avocats, dont celle d'Eric Dupond-Moretti, avaient été examinées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess