Faits divers – Justice

Harcèlement sexuel : confrontation entre Denis Baupin et Isabelle Attard, députée du Calvados

Par Nolwenn Le Jeune, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu vendredi 16 décembre 2016 à 15:41

Isabelle Attard, députée du Calvados, accuse Denis Baupin d'agression et harcèlement sexuels
Isabelle Attard, députée du Calvados, accuse Denis Baupin d'agression et harcèlement sexuels © Maxppp - Aurelien Morissard

Une confrontation a débuté vendredi après-midi devant les enquêteurs entre le député écologiste Denis Baupin, accusé d'agression et harcèlement sexuels par plusieurs femmes depuis le printemps, et l'une des 4 plaignantes, la députée de Calvados, Isabelle Attard.

Le face-à-face entre les deux députés a lieu dans les locaux de la BRDP (brigade de répression de la délinquance aux personnes) à Paris. Ce pourrait être, selon l'AFP, le dernier acte de l'enquête préliminaire, diligentée par le parquet de Paris le 10 mai dernier.

"SMS salaces et provocateurs"

Le 9 mai 2016, Isabelle Attard, députée écologiste du Calvados, dénonçait des faits de harcèlement sexuel. Ainsi que trois autres élues d'Europe Ecologie les Verts. La parlementaire calvadosienne affirmait avoir reçu des dizaines de SMS de la part de Denis Baupin. "SMS salaces, provocateurs", avait-elle raconté à Médiapart et France Inter, qui avaient révélé l'affaire. Elle en aurait reçu de son arrivée à l'assemblée en juin 2012, à son départ du parti EELV fin 2013.

4 plaintes, 14 témoignages

Au total, 4 femmes ont déposé plainte contre Denis Baupin, et 14 ont témoigné pour des faits prescrits. Les faits dénoncés par Isabelle Attard sont les seuls qui ne sont pas prescrits. Denis Baupin conteste vigoureusement les accusations de harcèlement et d'agression sexuels. Il avait évoqué en juin dernier, dans une interview à l'Obs, des "jeux de séduction" entre "adultes", tout en disant avoir "compris que ces comportements peuvent inutilement blesser."

Denis Baupin ne brigue pas un nouveau mandat

Après avoir démissionné de la vice-présidence de l'Assemblée nationale, tout en gardant son fauteuil de député de Paris, Denis Baupin a annoncé la semaine dernière qu'il ne se représenterait pas aux législatives de 2017. Isabelle Attard a elle, en revanche, décidé de briguer un nouveau mandat dans sa circonscription du Bessin. Pour l'instant, seul le parti EELV qu'elle a quitté en novembre 2013, lui a apporté son soutien.