Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Conseiller municipal dans le Loiret, il est condamné pour une série de tags racistes à Gien

vendredi 17 novembre 2017 à 18:10 Par Anne Oger et Eric Normand, France Bleu Orléans

Alexandre Capy, conseiller municipal à Ouzouer-sur-Trézée, est condamné à six mois de prison avec sursis pour des inscriptions insultantes voire racistes sur plusieurs bâtiments de Gien en octobre 2015. Le local du Parti Communiste, le Journal de Gien étaient notamment visés.

Le Palais de Justice de Montargis
Le Palais de Justice de Montargis © Radio France - Anne Oger

Gien, France

Le tribunal correctionnel de Montargis a condamné ce vendredi Alexandre Capy, conseiller municipal à Ouzouer-sur-Trézée et militant d'extrême-droite, pour dégradation de bien, injure publique, inscription sur des biens et provocation à la haine. La justice le reconnaît coupable d'une série de dégradations sur des bâtiments du centre-ville de Gien, dans la nuit du 25 au 26 octobre 2015. Parmi les victimes de ces inscriptions racistes et dégradantes, le Journal de Gien, sur la devanture duquel avaient été écrit à la bombe : "journalistes collabos". Les locaux de la CGT, les Restos du Coeur, une association humanitaire également avaient été visés.

Prison avec sursis et travail d'intérêt général

Le tribunal condamne donc Alexandre Capy, 41 ans, à six mois de prison avec sursis, 70 heures de travail d'intérêt général à effectuer dans un délai de 18 mois. Il a aussi l'interdiction d'exercer un emploi dans la fonction publique pendant cinq ans.