Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conséquence des attentats : à Bordeaux, les sociétés de sécurité recrutent

-
Par , France Bleu Gironde
Bordeaux, France

C'est une conséquence des attentats à Paris et du climat sécuritaire qui s'est installé un peu partout en France depuis vendredi dernier : les sociétés privés de sécurité connaissent un net regain d'activité. Bordeaux n'échappe pas à la tendance.

Des agents de sécurité en renfort devant les grandes surfaces
Des agents de sécurité en renfort devant les grandes surfaces © Maxppp - maxppp

Depuis lundi matin les sociétés de sécurité sont débordées.  Les demandes des grands magasins, des sites industriels et des administrations ont augmenté de 30 % selon le Syndicat National des Entreprises de Sécurité (SNES). Du coup ces sociétés sont obligés de recruter pour faire face à la demande de leurs clients.

Illustration chez Lynx qui emploie 250 salariés sur la métropole bordelaise. Depuis lundi la société a embauché 20 nouvelles personnes en CDI. Ces personnels sont déjà formés et titulaires d'une carte professionnelle. 

Les clients demandent des agents de sécurité en renfort et Lynx signe de nouveaux contrats à tour de bras : Grande distribution, site industriels, administrations, tramway bordelais et même bus de l'agglomération, tout le monde cherche à se protéger .

Reportage chez Lynx à Bordeaux

Le directeur de Lynx à Bordeaux estime que ses agents sont en mesure de faire face à tout type de situation. En revanche, Benoît Marchal estime que la législation devrait changer pour permettre aux agents de sécurité de mieux faire leur travail, surtout dans le contexte actuel.

Aujourd'hui on n'a pas plus de droits qu'un simple citoyen. Ce qu'on voudrait c'est se rapprocher du modèle espagnol avec la possibilité de porter des bombes lacrymogènes et des gilets pare-balles dans certaines situations.

— Benoît Marchal, directeur agence Lynx du Sud-Ouest

Choix de la station

À venir dansDanssecondess