Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Conservatoire de Tours : le chef de chœur se suicide en prison

lundi 17 septembre 2018 à 11:04 Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine et France Bleu

Pierre-Marie Dizier s'est suicidé à la maison d'arrêt de Tours. Le chef de chœur du Conservatoire de Tours était incarcéré depuis février, poursuivi pour viols et agressions sexuelles sur plusieurs mineurs. Ce suicide éteint l'action publique.

Le procureur de la République de Tours Jean-Luc Beck a tenu un point-presse ce lundi 17 septembre
Le procureur de la République de Tours Jean-Luc Beck a tenu un point-presse ce lundi 17 septembre © Radio France - Xavier Louvel

Indre-et-Loire, France

"J'ai un sentiment d'incompréhension" dit le lundi matin Maître Pierre-Antoine Cros, l'avocat de Pierre-Marie Dizier. C'est le magistrat instructeur qui l'a prévenu du suicide son client, dans sa cellule de la maison d'arrêt de Tours, dans la nuit de samedi à dimanche. Il s'est pendu avec des draps dans sa cellule qu'il partageait avec deux autres détenus, poursuivis pour des faits similaires. Ses codétenus disent n'avoir rien entendu. Ils dormaient grâce à des somnifères. Pierre-Marie Dizier ne faisait pas l'objet d'une surveillance particulière et ne montrait pas des signes de profonde déprime. L'autopsie devrait permettre de savoir s'il a pris cette nuit là des médicaments avant son geste. Quelques semaines après son incarcération, il avait déclaré à l'administration pénitentiaire avoir pris des médicaments et fait une tentative de suicide, "sans conséquence médicale pour lui à l'époque" a précisé le procureur de la République de Tours, Jean-Luc Beck lors d'un point-presse ce lundi 17 septembre. "Je ne vois rien dans le dossier qui puisse expliquer son geste" assure-t-il. Maître Cros avait encore vu son client jeudi dernier, pour préparer une nouvelle audition devant le magistrat instructeur dans le courant du mois d'octobre. Il avait été entendu par la juge d'instruction plusieurs fois depuis la fin des vacances. 

Pierre-Marie Dizier ne semblait pas particulièrement dépressif selon l'administration pénitentaire. Jean-Luc Beck, procureur de la République de Tours

Le chef de chœur du conservatoire de Tours était écroué pour des viols et agressions sexuelles sur plusieurs mineurs, depuis le mois de février. Plusieurs plaintes avaient été déposées, dont certaines dernièrement. Les faits les plus graves se seraient déroulés lors de week-end à Paris et de voyages à la Réunion. Des attouchements auraient aussi eu lieu au sein même du Conservatoire.

Extinction de l'action pénale

Le décès de Pierre-Marie Dizier éteint toute action pénale. Il n'y aura donc pas de procès. Les victimes déclarées, au nombre de neuf dont huit parties civiles, peuvent maintenant agir au civil pour se faire indemniser auprès de la commission des victimes d'infractions pénales. Prévenues tôt ce lundi matin par leurs avocats, les victimes ont pour l'instant "du mal à digérer l'information" selon l'une des avocates.