Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Frappés et gazés à Béziers avant d'être délestés de 6000 euros en liquide

-
Par , France Bleu Hérault

Deux jeunes en provenance de Haute-Loire sont tombés dans un véritable guet-apens en juillet à Béziers (Hérault). Ils espéraient acheter 200 cartouches de cigarettes de contrebande, mais ont été dépouillés et tabassés. Leurs agresseurs ont été condamnés mardi à des peines de prison ferme.

Image d'archive de cigarettes de contrebande saisies par les douaniers en Midi-Pyrénées.
Image d'archive de cigarettes de contrebande saisies par les douaniers en Midi-Pyrénées. © Radio France - Julien Laignez

Des peines allant de un à quatre ans de prison ferme ont été prononcées mardi 18 août 2020 par le tribunal correctionnel de Béziers (Hérault) contre quatre Biterrois. Ces jeunes âges de 19 à 23 ans ont été reconnus coupables de vol aggravé. 

En juillet dernier, les prévenus ont dépouillé et violentés deux hommes. Les victimes en provenance de Haute-Loire avaient fait le déplacement à Béziers dans l'espoir d'acheter au marché noir pas moins de 200 cartouches de cigarettes dont la valeur marchande s'élève à 6000 euros. Le vendeur avait été identifié sur le réseau social Snapchat.

Les victimes pensaient faire une belle affaire, mais sont tombées dans un piège

Les victimes avaient rendez-vous au centre commercial du Polygone. Mais elles sont ensuite dirigées vers une impasse à proximité du centre pénitentiaire. Les acheteurs, qui ne se méfient pas, sont alors sous la menace d'un pistolet, mis à genoux, frappés à plusieurs reprises, gazés avant d'être délestés de leur sacoche contenant 6.000 euros en liquide.

Une enquête de police menée par la brigade de sûreté urbaine du commissariat de police de Béziers permet de remonter très rapidement jusqu'aux malfaiteurs. L'exploitation notamment de nombreuse vidéosurveillance et des éléments de téléphonie permettent d'identifier et d'interpeller, trois jours plus tard, quatre suspects, originaires de Béziers et deux communes héraultaises.

les faits sont reconnus par deux des quatre agresseurs

Au cours des perquisitions, plus de 2000 euros en liquide sont retrouvés ainsi que la sacoche et des pièces d'identité appartenant à l'une des deux victimes. Un kilo de résine de cannabis est aussi retrouvé chez l'oncle de l'un d'entre eux à Béziers.

Ils risquaient jusqu'à dix ans d'emprisonnement

Dans le cadre de leur suivi probatoire les quatre agresseurs ont notamment les obligations de travailler et d'indemniser les victimes.  Le plus âgé, ayant un casier judiciaire chargé écope de la peine la plus lourde : cinq ans d'emprisonnement dont un an avec sursis probatoire et maintien en détention pour le plus âgé qui était en récidive légale.

Quatre ans d'emprisonnement dont deux ans avec sursis probatoire et maintien en détention pour l'un des autres prévenus ayant participé au guet-apens.

Trois ans d'emprisonnement dont deux ans avec sursis probatoire, sans maintien en détention pour le troisième. 

Deux ans d'emprisonnement dont un an avec sursis probatoire sans maintien en détention pour le dernier, qui avait mené les victimes jusqu'au guet-apens.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess