Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Contrôlé à 161 km/h au lieu de 70, il se justifie : "J'avais peur de caler"

lundi 23 avril 2018 à 12:38 - Mis à jour le lundi 23 avril 2018 à 17:38 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel et France Bleu

Drôle d'explication pour ce jeune qui visiblement, ne maîtrise pas encore toutes les subtilités de la conduite. Contrôlé en grand excès de vitesse ce dimanche, il a expliqué craindre de voir sa voiture caler s'il obtempérait.

Contrôles routiers réalisés par des gendarmes (Illustration)
Contrôles routiers réalisés par des gendarmes (Illustration) © Maxppp - Maxppp

Finistère, France

Un jeune de Scaër a été pris hier en flagrant délit de grand excès de vitesse dimanche. Il était 17h45 sur la départementale 4, dans le Finistère, entre Bannalec et Scaër. Les gendarmes de la compagnie de Rosporden ont flashé sa voiture à 161 km/h au lieu de 70 autorisé sur ce secteur.

Refus d'obtempérer

Les gendarmes, qui réalisaient des contrôles de vitesse ont immédiatement fait signe au fautif de s'arrêter. mais le jeune conducteur a préféré ne pas stopper la course de son véhicule. Hélas, dans ce genre de situation, cela s'appelle un refus d'obtempérer, et ça aggrave légèrement le cas. "J'avais peur de faire caler ma voiture" justifiera par la suite le jeune homme très pressé.

Permis sans doute annulé

Autre circonstance aggravante : les gendarmes ont dû aller l'interpeller chez lui, quelques minutes plus tard, où il ont découvert que le conducteur était encore tout jeune sur la route, puisqu'il a obtenu son permis seulement en juin dernier. Même pas un an, le permis lui a été retiré sur le champ, et il sera sans doute convoqué par la justice, pour voir son permis annulé, car il vient de perdre tous ses points avec cette pointe... de vitesse.