Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Contrôles "au faciès" : trois lycéens de Seine-Saint-Denis déboutés

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Trois anciens lycéens d'Epinay-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, ont été déboutés ce lundi de leur action en justice contre l'Etat pour un contrôle d'identité qu'ils estimaient discriminatoire lors d'une sortie scolaire en mars 2017. Ils annoncent vouloir faire appel.

Zakaria, Mamadou, deux des trois anciens lycéens, et leur professeure, Elise Boscherel, ce lundi, à Paris
Zakaria, Mamadou, deux des trois anciens lycéens, et leur professeure, Elise Boscherel, ce lundi, à Paris © Radio France - Rémi Brancato

Pour les juges du tribunal de grande instance (TGI) de Paris, ces contrôles d'identité, le 1er mars 2017 en gare du Nord, n'étaient pas discriminatoires. Trois anciens lycéens d'Epinay-sur-Seine ont été déboutés ce lundi de leur action en justice. Ils estimaient avoir été victimes de discrimination lors d'un contrôle de police, à la descente du train, au retour de Bruxelles pour un voyage scolaire avec leur classe de terminale.

ECOUTER - "C'est une déception" pour Mamadou, l'un des trois anciens lycéens contrôlés en gare du Nord

"C'est une déception" commente Mamadou, l'un des trois anciens lycéens. Selon lui, les juges "refusent de voir la réalité en face". Leur avocat, Me Slim Ben Achour a dénoncé une décision "scandaleuse". "Il y a un raccourci qui est saisissant dans le jugement, c'est qu'il y a une suspicion renforcée concernant les gamins des quartiers en matière de terrorisme" défend l'avocat.

ECOUTER - Les trois lycéens vont faire appel de la décision

Un objectif "légitime de maintien de l'ordre" pour justifier les contrôles

"On peut penser qu'on n'a pas les mêmes chances que tout le monde" commente Mamadou, à la lecture du jugement du TGI. Les trois décisions rejettent les demandes des trois lycéens, car le reste de la classe, "composée en intégralité d'élèves d'origine étrangère" n'a pas été contrôlé, ce qui prouve, selon les juges, l'absence de discrimination. Elles mettent aussi en avant "un objectif légitime de maintien de l'ordre" dans les réquisitions du procureur afin de permettre ces contrôles en gare du Nord et la taille volumineuse des sacs des trois lycéens ce jour-là.

Les trois lycéens font appel

Les trois jeunes hommes ont décidé de faire appel de ce jugement. "C'est pour nous, on a des droits, des devoirs, si on fait appel on peut quand même en tirer quelque chose" explique Zakaria, un autre de ces élèves. "On a là l'exemple de jeunes qui pour défendre leur droit ont contacté un avocat : je suis persuadé que nous gagnerons plus tard" les soutient leur ancienne professeure, qui les accompagnait le jour du contrôle, Elise Boscherel.

ECOUTER - Elise Boscherel, leur ancienne professeure

Lors de l'audience, le 22 octobre, les trois lycéens et leur enseignante avaient reçus le soutien de plusieurs personnalités politiques de gauche. Ce lundi soir, Stéphane Troussel, le président (PS) du département de Seine-Saint-Denis dit espérer "qu'ils gagneront en appel" et demande à nouveau l'interdiction des "contrôles lors des sorties scolaires", comme le réclame une pétition lancée par Elise Boscherel l'an passé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess