Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Contrôleur SNCF agressé en Moselle : un jeune d'Uckange placé en garde à vue

jeudi 5 janvier 2017 à 11:30 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

Un mineur, habitant d'Uckange, a été interpellé chez lui, ce jeudi matin, par les gendarmes de Thionville. Il est soupçonné d'être l'auteur de l'agression d'une contrôleuse de la SNCF mardi à Uckange.

Les contrôleurs dénoncent des agressions et des actes d'incivilité à répétition entre la Lorraine et le Luxembourg
Les contrôleurs dénoncent des agressions et des actes d'incivilité à répétition entre la Lorraine et le Luxembourg © Radio France - Cédric Lang-Roth

Moselle, France

Un mineur, âgé de 16 ans, a été interpellé à son domicile d'Uckange ce jeudi matin par les gendarmes deThionville et placé en garde à vue. Il est soupçonné d'être l'auteur de l'agression d'une contrôleuse de la SNCF mardi après-midi à la gare d'Uckange. Elle avait été la cible d'insultes et de menaces de mort.

Soupçonné d'autres faits

L'adolescent pourrait être également responsable d'une autre agression, du même type, jeudi dernier, toujours en gare d'Uckange. Les gendarmes de Thionville l'ont notamment repéré grâce aux caméras de vidéosurveillance présentes en gare.

Droit de retrait exercé mardi et mercredi

A la suite de cette agression, les contrôleurs des TER Lorraine avaient exercé leur droit de retrait pour réclamer davantage de moyens et des mesures pour renforcer la sécurité. Un mouvement qui a provoqué, mardi et mercredi, d'importantes perturbations pour la circulation des trains entre Nancy, Metz, Thionville et Luxembourg.