Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Convalescence douloureuse pour le torero d'Hendaye Rafael Cañada

-
Par , France Bleu Pays Basque

Victime d'un grave coup de corne dans les arènes de Valence en Mai 2019, Rafael Cañada a depuis été opéré à 6 reprises.

C'est dans une clinique de Saint Sébastien au Pays Basque Sud que Rafael Cañada se trouve actuellement
C'est dans une clinique de Saint Sébastien au Pays Basque Sud que Rafael Cañada se trouve actuellement © Radio France - Paul Nicolaï

Pays Basque, France

Rafael Cañada revient de loin. Le banderillero d'Hendaye âgé de 41 ans, retrouve peu à peu l'usage de ses jambes mais reste encore très fragile en raison d'une grave incontinence. Il est actuellement soigné dans une clinique mutualiste de Saint Sébastien en Espagne. Il y est pris en charge après avoir subi 6 opérations successives dans un hôpital de Valence.

Accident dans les arènes 

C'est le 11 mai 2019 que le banderillero a été victime d'une terrible cornada lors d'une novillada de Montealto dans les arènes de Valence alors qu'il était au service du matador Adrien Salenc. Passé à deux doigts de la mort, Rafael Cañada a vu sa santé s’améliorer au fil du temps et des efforts des médecins, mais il doit encore faire face à un avenir incertain. Dans les prochains jours l’employé municipal de la ville d'Hendaye doit rejoindre un grand hôpital de Bilbao

Rafael Cañada - Radio France
Rafael Cañada © Radio France - Paul Nicolaï
Rafael Cañada aux coté d'Olivier Baratchart directeur des arènes de Bayonne au début des années 80 - Aucun(e)
Rafael Cañada aux coté d'Olivier Baratchart directeur des arènes de Bayonne au début des années 80

Rafael Cañada: " C'est toujours la faute du torero, on ne peut pas accuser un animal qui par définition est irrationnel"

Rafael Cañada: " Ce qui m'aide vraiment c'est le chaleur de mes proches"

Choix de la station

France Bleu